Nous avons relaté l’histoire d'Aline Martens, la conseillère communale qui avait été confrontée à un cas de détresse humaine. Sur Facebook, elle faisait notamment allusion au CPAS "qui ne peut rien faire hors des heures de bureau". Un post qui lui avait valu une lettre de mise au point du collège communal.

Publié sur le même réseau social par nos soins, cet article a attiré des dizaines de commentaires dont celui, ce vendredi, de la bourgmestre Christine Poulin qui a tenu à mettre les choses au point. Nous reproduisons ci-après, sans la moindre modification, le contenu de son post.

Nous n'avons pas reproché à Mme la Conseillère d'avoir aidé une personne en difficulté de santé, loin de là. C'est un geste de sa part que nous saluons amplement.

Nous avons tout simplement voulu lui rappeler les règles de déontologie et d'éthique qui doivent être respectées par les élus à savoir le Règlement d'Ordre Intérieur (ROI) du Conseil communal et le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (CDLD) en son article L1122-18 qui stipule que nous devons être à l'écoute des citoyens et respecter dans nos relations avec ceux-ci, les rôles et missions de chacun ainsi que les procédures légales ; ne pas divulguer toute information confidentielle concernant la vie privée d'autres personnes ; respecter les principes fondamentaux tenant à la dignité humaine, respecter les valeurs démocratiques et promouvoir la tolérance et le respect d'autrui.

Dans le cadre du cas qui concerne cette publication, Madame la Conseillère a eu, à maintes reprises, des contacts le jour même et le lendemain avec l'Echevine du Plan de Cohésion Social (PCS) qui l'a informée de la situation de cette personne, non domiciliée à Walcourt, mais bien connue du PCS et de la Zone Flowal. Elle a également discuté avec le Président du CPAS qui lui a donné la procédure à suivre en pareille situation. Quand on communique, il me semble important de restituer l'entièreté de ce qui s'est réellement passé. De plus, lorsqu'un élu estime que quelque chose peut être amélioré pour un meilleur fonctionnement dans un service quel qu'il soit, il a cette faculté de prendre rendez-vous avec un responsable, d'en discuter et pourquoi pas de proposer des solutions plus adéquates. Elle sont toujours les bienvenues parce que rien n'est parfait.

J'ajouterai que les élus (tous partis confondus) sont souvent sollicités pour de l'aide administrative, de l'aide à la recherche d'emploi ou de logement, de l'aide financière, de l'aide dans le cadre de violences conjugales ou de la gestion de la famille, de l'aide alimentaire, de l'aide dans le cadre d'un handicap ou d'un problème de santé, d'addictions,.... Cela fait partie de notre quotidien et nous faisons de notre mieux pour aider ces citoyens qui rencontrent des soucis, ces citoyens qui sont déconnectés de la réalité, ces citoyens qui ont de vrais problèmes parce que la vie n'est pas toujours rose. Parfois, nous améliorons le quotidien de certains et parfois le résultat n'est pas au rendez-vous parce pour y arriver, il faut de la volonté des deux côtés et un respect mutuel. Bien souvent, nous sommes interpellés, écœurés, révoltés par des situations qui nous bouleversent tant sur le plan humain que sur le plan émotionnel mais nous nous gardons bien de publier toute cette détresse sur les réseaux sociaux ! Tout simplement par respect pour ces gens, qui sont déjà tellement affectés par des accidents de la vie. De plus, quand on lit tous les commentaires sur des pages comme celles-ci par rapport à tous ceux qui n'ont pas cette chance d'avoir une existence dorée, toutes ces critiques de la part de certains qui n'ont pas cette réalité de vie et qui ne se rendent même pas compte que leurs commentaires négatifs ne font que tirer ces gens un peu plus vers le bas, la discrétion doit rester de mise.

Je pense que quand on est élu, il faut oublier le « je » et favoriser le « nous ». La vie sociale d'une commune n'a pas à souffrir de différences politiques. Alors Oui pour l'entraide et la solidarité mais Non aux polémiques stériles sur les réseaux sociaux, notre société ne s'en portera que mieux ! Je vous souhaite un bon week-end... Prenez surtout bien soin de vous et des vôtres.