À Yvoir, le terrain de football est abandonné depuis belle lurette. Si on s’y promène, on peut y voir un marécage, avec des hautes herbes et au loin, trois poteaux qui font un but. Tristounet, pour tous ceux qui ont connu ces installations fonctionnelles dans le passé. "C’est bien dommage, un vrai gâchis. Pour moi, il s’agit d’une mauvaise gestion de la part de la commune", nous disent José et Cédric, croisés à proximité lors d’une balade. Ce terrain est situé à 50m de la Meuse et a été construit à une époque où cette zone en bord de Meuse n’était pas remblayée. "Et il y a quelque temps, nous réalisions des travaux sur la voirie située un peu plus loin. L’entrepreneur nous a demandé s’il pouvait stocker provisoirement des matériaux sur le terrain, nous avons accepté. Avec les pluies et les trous, le terrain est effectivement devenu un marécage. C’est désolant et triste de le voir ainsi", confie Charles Paquet, échevin des Sports.

La bonne nouvelle, c’est que la zone allant du terrain jusqu’aux anciens ateliers communaux risque d’être nettoyée et revalorisée dans les prochaines années. Le BEP est en effet en train de réaliser une étude pour la commune afin de déterminer les meilleures perspectives pour améliorer l’endroit. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura plus de terrain de football à Yvoir même. "Nous en aurons encore trois dans les autres villages. Deux destinés au football, et un au rugby. Dès lors, mieux vaut nous tourner, sans doute, vers des logements ou autres activités commerciales. Nous ne fermons aucune porte. Nous attendons le résultat de cette étude qui devrait normalement nous parvenir avant cet été", confie de son côté Etienne Defresne, l’ancien bourgmestre et actuel 1er échevin.

Le terrain de football est inscrit au plan de secteur comme situé dans une zone à bâtir. Résidence-service, commerces, logements ou autres projets… L’important est déjà de ne plus laisser ce site dans son état actuel. Il mérite mieux que ça.

Laurent Trotta