Une semaine autour du handicap et de l’emploi à Tournai

L’Agence pour une vie de qualité (AViQ) et ses partenaires vont organiser toute une série d’actions afin de démonter les préjugés concernant les personnes handicapées et l’emploi.

Mickaël Delfosse
Une semaine autour du handicap et de l’emploi à Tournai

Tout au long de cette Semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées, l’Agence pour une vie de qualité (AViQ) et ses partenaires vont organiser toute une série d’actions afin de démonter les préjugés concernant les personnes handicapées et l’emploi.

Dans le même temps, l’AViQ a donné la parole à plusieurs entreprises convaincues et convaincantes sur ce thème via divers reportages. Parmi ces douze entreprises, on retrouve le Centre régional de soins psychiatrique des Marronniers basé à Tournai.

Parmi les difficultés auxquelles sont régulièrement confrontés les employeurs en matière de gestion des ressources humaines figurent notamment l’absence (de longue durée) pour raisons de santé et la gestion du retour à l’emploi.

Préparer la reprise de travail constitue un enjeu qui doit mobiliser l’attention de bon nombre dans la mesure où l’engagement d’un nouvel agent est un investissement important et qu’il est préférable de maintenir à l’emploi des travailleurs compétents, expérimentés, qui connaissent l’entreprise ainsi que sa culture. Pour cette raison et, eu égard à l’allongement de la carrière, les employeurs confrontés à des absences pour raison de santé ont tout intérêt à organiser la réflexion et baliser la reprise de travail. Le défi est de taille et le relever ne va pas nécessairement de soi.

Parfois, la reprise de travail n’est possible que moyennant la définition d’une (nouvelle) fonction et selon un régime de travail adapté à la nouvelle situation et aux nouveaux besoins des travailleurs devenus handicapés. "Ces reconversions professionnelles permettent aux collaborateurs de conserver leur emploi", explique Fanny Bonnet, adjointe à la direction administrative et des ressources humaines des Marronniers.

Le processus de reconversion peut prendre du temps. Il faut parfois chercher ce qui conviendrait le mieux à un collaborateur qui ne peut plus exercer son travail habituel, procéder par essai et erreur. Essayer à temps plein et voir comment cela se passe, puis passer si nécessaire à mi-temps. Tester une fonction puis une autre. Parfois, l’engagement d’un nouveau collaborateur à temps partiel s’impose au moins pendant la durée de l’aménagement du temps de travail pour raison médicale.

Pour Rudy, éducateur au sein du CRP, une réorientation a été possible dans une fonction d’agent d’accueil grâce aux compétences qu’il avait acquises au cours de son parcours de formation et qui ont pu être utilement mises à profit dans le cadre d’une nouvelle fonction davantage compatible avec son état de santé. Quant à Olivier, employé au service comptabilité, les aménagements ont visé les déplacements quotidiens du travailleur muni de son fauteuil roulant, du domicile au lieu de travail et inversement via une société de transport adapté.

Les autres témoignages sont disponibles sur le site www.aviq.be

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be