Un diagnostic archéologique mené au pôle d'activités économiques de Tournai Ouest 3

Le travail a débuté en 2018 et se divise en plusieurs phases d'intervention.

M. Del.
Un diagnostic archéologique mené au pôle d'activités économiques de Tournai Ouest 3
©DR

L’Agence de Développement Territorial IDETA poursuit les projets d’extension du pôle d’activités économiques Tournai Ouest. D’ici 2022, le pôle comptera une centaine d’hectares supplémentaires situés à Blandain, le zoning Tournai Ouest III, en bordure nord-ouest de l’échangeur de Marquain.

Dans ce contexte, la Direction opérationnelle en Zone ouest de l’AWaP, l'Agence Wallonne du Patrimoine, assure depuis le début de l’année 2018 un diagnostic archéologique préalable en plusieurs phases selon un planning imposé par le maître d’ouvrage.

Bien que les recherches soient encore en cours, les résultats engrangés permettent de poser les premiers constats. La majorité des vestiges rencontrés (réseaux de fossés, trous de poteaux, fosses de rejet, puits et silos) trahissent l’existence d’une vaste occupation allant de l’Âge du Bronze à l’Âge du Fer (entre environ 2300 av. J.-C. et le 1er siècle av. J.-C.). Se distinguent une zone à vocation funéraire avec notamment des enclos circulaires (vestiges de tumulus) et des sépultures, des zones domestiques témoignant entre autres d’une ferme du second Âge du fer. Les vestiges en cours de fouilles semblent dater davantage de la fin de l’Âge du Bronze final (9e siècle, voire 8e siècle av. J.-C.) et comptent au moins deux bâtiments, des fosses détritiques, des silos contenant encore des graines et des traces d’artisanat.

À l’échelle de la Wallonie, il s’agit du plus vaste site protohistorique découvert à ce jour.

L’analyse de tous les vestiges va permettre, à terme, non seulement de connaître la vie sociale et économique de cette partie de la Wallonie picarde durant plusieurs siècles avant la conquête romaine, mais aussi de comprendre l’exploitation d’un paysage et d’une région à cette époque.

"Les découvertes témoignent de la richesse de notre patrimoine et de notre passé, a souligné le bourgmestre Paul-Olivier Delannois qui s'est rendu sur place. Je souhaite féliciter l’ensemble des travailleurs de l’AWaP qui exécutent un travail minutieux et important."

Un diagnostic archéologique mené au pôle d'activités économiques de Tournai Ouest 3
©DR



Rappelons enfin que le travail a été mené en plusieurs phases. Une première phase d’intervention (Phase 1A), concernant 34 ha, a été assurée de janvier à décembre 2018 et d’avril à mai 2019 par une équipe de l’AWaP. Les mauvaises conditions de fouille récurrentes (zones inondées), ont limité l’emprise de l’intervention et contrarié l’examen des vestiges découverts dont une part non négligeable n’a pas pu être investiguée. La deuxième phase d’intervention (Phase 1B) porte sur 28 ha et a été entamée par une équipe de l’AWaP en juin 2019. Le mois suivant, une équipe de l’asbl Recherches et Prospections archéologiques a pris le relai jusqu’à l’été 2020, épaulée par des opérateurs de terrain de l’AWaP. La troisième phase, couvrant 10 ha, est en cours pour s'achever d'ici la fin de l'année. Enfin, le projet prévoit encore une dernière phase (Phase 2) sur 29 ha dont déjà une douzaine d’hectares sont promis à la vente à l’entreprise CEBEO. Une évaluation de ces parcelles a débuté ce 16 novembre 2020 et est menée par l’Asbl Recherches et Prospections archéologiques.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be