La Wallonie picarde est toujours aussi attractive

Le nouvel Atlas socio-économique a été présenté. À travers ses données, ses cartes et ses indicateurs, ce document indique que la région est l'une des plus attractives.

M.P.
La Wallonie picarde est toujours aussi attractive
©D.R.
Le Conseil de développement, emmené par son président Rudy Demotte, peut compter sur la 4e édition de l'Atlas socio-économique de la Wallonie picarde. Pour rappel, ce document reprend les différents chiffres et données qui permettent de mieux connaître notre territoire et prendre de bonnes décisions pour le futur. 
 
Au niveau de la population en Wallonie picarde, cette dernière est en constante progression. En effet, depuis 2016, il y a eu une augmentation de 6,4%, ce qui mène à dire que notre région est nettement attractive et amène de nombreux citoyens à venir s'installer en Wallonie picarde surtout dans les régions d'Enghien, Brugelette ou encore Chièvres. À travers les données, une progression du nombre des ménages est également précisée. De 2006 à 2020, il y a eu une augmentation de 10,4%. Si l'on examine ces chiffres de plus près, on constate une hausse des personnes isolées et des familles monoparentales. 
  
En matière de logement, la Wallonie picarde a connu une augmentation de 9%, notamment dans les communes situées à l'est du territoire. Cependant, un autre constat semble beaucoup moins réjouissant.
    
"Les prix ont doublé au niveau des logements. Mais malgré tout, les ventes immobilières ont flambé. En effet, les ventes d'appartement ont augmenté de plus de 60%. Ce type de logement semble d'ailleurs plus prisé que les maisons", déclare Laurent Callandt, chargé de mission chez Wapi
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité