Un Tournaisien candidat aux législatives dans les Hautes-Alpes en France

Michel Philippo était prof au collège de Kain il y a quinze ans. Le voici candidat en France, dans les Hautes-Alpes pour devenir député.

Christophe Desablens
Un Tournaisien candidat aux législatives dans les Hautes-Alpes en France
©EdA

Le Tournaisien d’origine de 49 ans est candidat de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES) sur la première circonscription des Hautes-Alpes. Région où il s’est installé avec son épouse, Emmanuelle Poussol, et ses deux filles, voici une quinzaine d’années. À Eourres, leur village, Jean-Luc Mélenchon avait obtenu 91,03% des voix au scrutin présidentiel. Aucun autre candidat n’avait obtenu un tel score dans toute la France. Le couple de Tournaisiens n’y était pas étranger, lui qui milite depuis plusieurs années au côté de l’équipe de campagne de la France insoumise. Michel Philippo a été co-coordinateur du livret planification écologique pour soutenir le programme. Il est devenu membre du "parlement de l’union populaire" cher à Jean-Luc Mélenchon. Il était chef de file de LFI dans les Hautes-Alpes (région de Gap) en perspective du scrutin législatif. Et voici à présent qu’à Paris, le week-end dernier, il a été investi par l’union de gauche (France insoumise, Europe Écologie-Les Verts, Parti socialiste et Parti communiste).

"Une dynamique incroyable"

Pour sa première candidature, Michel Philippo sera opposé au premier tour, le 12 juin prochain, à des candidats d'Ensemble, des Républicains, et du Rassemblement national. D'après diverses projections et sondages, un duel Nupes/RN se profilerait au second tour. "On a des chances de gagner. Je ressens une dynamique incroyable. Dans notre circonscription, plus petite que celle de Tournai si on devait comparer, je peux compter sur une base de 240 militants. Et c'est sans compter les militants des autres forces politiques qui ont rejoint le mouvement" .

Michel Philippo est arrivé en politique sur la base des questions climatiques, sociales et démocratiques, rappelle-t-il. "La question climatique est au départ la pierre angulaire de notre investissement (le couple développe et promeut la construction en terre et paille) parce qu'il reste peu de temps pour agir. Le mode de fonctionnement de la France insoumise, le plus démocratique qui soit, nous a convaincus d'aller plus loin. Ceci d'autant plus qu'il y a une colère qui grondeface à la politique de Macron: les gens sont dégoûtés, ils ne vont plus voter…"

Le mouvement NUPES vise à obtenir la majorité à l’Assemblée nationale. Auquel cas le président de la République nommerait en principe comme Premier ministre le chef de la majorité, Jean-Luc Mélanchon en l’occurrence, dans un système de cohabitation.

Michel Philippo se présente au scrutin en binôme avec Marianna Briançon, suppléante issue du monde agricole. "En faisant le tour des villages, en rencontrant les habitants pour voir ensemble ce qu'on peut apporter à notre territoire, nous voulons donner du sens à notre engagement".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be