Critiqués par certains, les PAV disposent toutefois de nombreux avantages

En 2021, un ménage qui utilisait les PAV, a ramené en moyenne, 107 kilos de déchets organiques.

M.P.
Critiqués par certains, les PAV disposent toutefois de nombreux avantages
©D.R.

Les PAV (points d'apport volontaire), ces nouveaux moyens de collecter des déchets se multiplient en Wallonie picarde. Aujourd'hui, ils sont plus de 400 à être installés dans notre région. Pourtant, les PAV semblent encore méconnus et critiqués par certains citoyens. La semaine dernière, plusieurs habitants d'Enghien témoignaient dans nos pages des odeurs malodorantes qui se dégageaient de ces points d'apport volontaire. Équipés d’un tiroir d’une contenance de 25 litres, ils permettent aux citoyens de se débarrasser de certains déchets: verre, déchets organiques (restes de tables), déchets résiduels et les PMC (projet pilote lancé à Enghien).

IPALLE, l’intercommunale chargée de la collecte des déchets en Wapi précise que ces aménagements possèdent de nombreux avantages: moins encombrants, engendrent moins de bruit, évitent les dépôts sauvages et sont plus esthétiques. De plus, ces points de collecte sont accessibles 7 jours sur 7, de 6h à 22h.

Au niveau de leur emplacement, IPALLE se concerte au préalable avec la commune. "Il est nécessaire d'installer les PAV à un endroit adapté, avec du passage. Ces aménagements ne peuvent cependant pas être placés où se trouvent des impétrants souterrains ou aériens". Au final, cela sera toujours la commune qui choisira la localisation la plus appropriée pour les futurs PAV.

Afin d'éviter les odeurs, IPALLE se montre rigoureuse. "Chaque semaine, les PAV sont nettoyés ainsi que leurs abords. Le cuvelage des déchets organiques est également récuré 3 fois par an ", précise Vincent Van Leynseele, membre du comité de direction pôles économie circulaire et juridique au sein de l'intercommunale. "Il n'est donc pas possible que les points de collecte dégagent des odeurs. Ces situations restent exceptionnelles. Une fois sur Deux-Acren ou encore Mouscron, nous avons eu des plaintes et des craintes de citoyens concernant les odeurs et l'esthétique. Toutefois, sur place, nous n'avons constaté aucun souci".

Selon IPALLE, les éventuelles critiques ou appréhension de la part de la population émanent d'une certaine inquiétude de l'inconnue et des nouveautés. "En 2021, un ménage qui utilisait les PAV, a ramené en moyenne, 107 kilos de déchets organiques. Nous sommes bien conscients que les citoyens ne vont pas changer leurs habitudes du jour au lendemain. Mais avec le temps, et le bouche-à-oreille, ils commencent à intégrer le terme des points d'apport volontaire et à davantage les utiliser".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be