Kevin, autiste, agressé sur le parking des Bastions à Tournai

Les photos de Kevin ont suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.

M.P.
Kevin, autiste, agressé sur le parking des Bastions à Tournai
©D.R.

Corinne Chatel et son fils Kevin, atteint d'autisme, ne sont pas près d'oublier le différend qui a eu lieu ce lundi, aux alentours de 16h sur le parking du centre commercial Les Bastions à Tournai. "Comme j'ai une grande voiture, j'ai besoin d'avoir beaucoup d'espace pour me stationner. Un couple est alors passé à pied derrière mon véhicule. Possédant une caméra de recul qui ne signalait aucune présence, je ne me suis pas alertée davantage. Les deux personnes ont indiqué que je ne faisais pas attention, j'ai alors présenté mes excuses". L'homme a alors commencé à faire des gestes de la main et à insulter Kevin. A la suite de cette brève altercation, le couple s'est éloigné afin de regagner leur voiture. Il n'en avait malheureusement pas fini avec Corinne et son fils ... "Les auteurs sont revenus à la charge alors que je n'avais même pas terminé de me garer. De peur, Kevin est descendu du véhicule".

Le visage en sang

Le jeune homme de 26 ans aurait alors reçu un coup violent entre les deux yeux. "Son visage était en sang", précise Corinne. "L'autre personne a frappé Kevin au niveau du visage". Les agents de sécurité se sont précipités sur les lieux et ont contacté les services de police. "Ils ont écouté les deux versions. Une fois que cela a été fait, j'ai emmené mon fils aux Urgences vu l'importance de sa plaie. Il est ressorti avec six points de suture".

Actuellement, la mère et le fils restent choqués par cet acte de violence purement gratuit. "Physiquement, Kevin va bien mais moralement c'est plus compliqué. Ce mercredi matin, il m'a appelé de son travail pour venir le rechercher, il ne se sentait pas au top. Heureusement, nous avons beaucoup de soutien et notamment sur les réseaux sociaux". Dans un premier temps, Corinne n'était pas encore certaine de porter plainte étant donné que cette histoire a énormément chamboulé le jeune homme de 26 ans. "Aujourd'hui, nous avons bien réfléchi et nous comptons faire une déposition auprès des services de police", conclut Corinne Chatel.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be