Aucun cas de variole du singe détecté dans les hôpitaux de Wallonie picarde

Malgré de nombreux cas dépistés en Belgique, notre région semble fort heureusement épargnée.

M.P. et AFP
Aucun cas de variole du singe détecté dans les hôpitaux de Wallonie picarde
©Hans Lucas via AFP

Après le coronavirus, la variole du singe engendre la peur auprès de certains citoyens. Connue depuis plusieurs décennies dans une dizaine de pays africains, la variole du singe frappe principalement les hommes adultes et entretenant des rapports homosexuels. Cependant, mercredi matin, lors d'une conférence de presse, Sciensano annonçait qu'un premier cas de variole du singe avait été détecté chez une femme en Belgique. Cette situation peut éventuellement s'expliquer de manière épidémiologique et dépend de la manière dont le virus a commencé à se répandre.

Selon plusieurs études, l'épidémie actuelle se distingue par ses symptômes: un accès de fièvre, parfois accompagné de douleurs musculaires, et des lésions sur le corps, qui se transforment ensuite en croûtes.

D'après les derniers chiffres communiqués par Sciensano, 546 cas ont été signalés au 8 août en Belgique. La majorité des cas proviennent de Flandre (56%) et de Bruxelles (34%). En Wallonie, 55 cas ont été signalés, soit 10%. Il semblerait d'autant plus, qu'une grande partie des personnes touchées souffre de symptômes généraux comme la fièvre ou encore le gonflement des ganglions lymphatiques.

Du côté du CHWapi, aucun patient présentant les symptômes de la variole du singe n'a encore été diagnostiqué. Toutefois, le centre hospitalier reste vigilant comme pour tout virus. Toujours muni d'un masque buccal et de gants, "le personnel est paré à accueillir les éventuels patients comment dans l'ensemble des hôpitaux", précise Cristine Wargnies, chargée de communication.

Au sein de la Cité des Hurlus, le CHM ne déplore également aucun cas jusqu'à présent. "Dans l'éventualité où une personne s'adresserait auprès des Urgences, celle-ci serait interrogée sur les différents symptômes ressentis". Atteints du virus, les patients sont invités à s'isoler quelque temps jusqu'à ce que les lésions cutanées ne soient plus infectées.

Epicura à Ath semble aussi à ce jour, épargné par la variole du singe. "Tout notre personnel a été informé des divers symptômes de la variole du singe. Pour l'instant, comme aucun patient n'a été pris en charge, la procédure se résume à cela", confie le centre hospitalier.

Alors que la vaccination a déjà débuté à Tourcoing (nord de la France), environ 300-400 personnes ont été vaccinées en Belgique afin de prévenir d’une forme grave du virus. D’après le ministre Vandenbroucke, un coup de boost sera mis à la vaccination courant de la semaine.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be