Les vétérinaires de Wapi pas débordés en cette période d'été

Les propriétaires semblent avoir pris conscience de la fragilité de leurs animaux.

M.P.
Les vétérinaires de Wapi pas débordés en cette période d'été
©PIXABAY

Même si les mois de juillet et août riment avec vacances, pour nos animaux de compagnie, c'est loin d'être une période de tout repos. Chaleur, piqûre de guêpes (relativement nombreuses cette année) ou encore rappel de vaccin avant de partir à l'étranger, les vétérinaires doivent être parés à agir pour soigner les petits bobos de nos amis à quatre pattes.

Avec les fortes chaleurs que nous connaissons ces derniers mois, il est plus que nécessaire de prendre soin des animaux car eux aussi, souffrent de la chaleur. Glaces sous forme de friandises, eau en abondance, efforts limités ou encore les installer dans des lieux ombragés, tous les conseils sont bons à prendre afin d'éviter qu'ils subissent les rayons du soleil.

Les propriétaires semblent toutefois avoir pris conscience de la fragilité de leurs animaux. Un point positif pour Xavier D'Hondt, vétérinaire en Wallonie picarde. "Pour l'instant, je n'ai pas dû intervenir pour des bêtes souffrant de la chaleur ou victimes de l'un ou l'autre insecte. Selon moi, les personnes sont plus attentionnées et prudentes à l'égard de leur(s) animal(aux). Ce comportement n'est pas seulement à l'égard des petits comme les chiens ou les chats mais également pour les plus imposants (vaches, chevaux,etc)".

Malgré déjà le nombreux travail des vétérinaires (visites, opérations et autres interventions), Xavier D'Hondt est heureusement pas débordé davantage par les contraintes de l'été. Car, oui, soigner nos amis les bêtes est loin d'être un métier facile.

Bernard Gauthier, vice-président, de l'Union professionnel des vétérinaires (UPV), avait récemment indiqué que la profession était en pénurie. "Les jeunes vétérinaires ont énormément de difficultés à percer dans la vie active". Et ce n'est pas le vétérinaire D'Hondt qui dira le contraire. "Dans cette profession, il faut être disponible à tout moment et la famille doit l'accepter. Les jeunes générations ont par ailleurs, du mal à le concevoir".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be