Tribunal correctionnel de Tournai: tabassée car elle refuse de faire des frites à son compagnon

La septuagénaire compte poursuivre sa relation avec son compagnon.

M.P.
Tribunal correctionnel de Tournai: tabassée car elle refuse de faire des frites à son compagnon
©JC GUILLAUME

Âgée de 71 ans et malgré des difficultés pour se déplacer, Louise (prénom d’emprunt) tenait à se présenter à la barre du tribunal correctionnel de Tournai pour expliquer les faits de violence subis par son compagnon.

Courant de l'année 2020, l'homme, agriculteur et éleveur de moutons dans la région de Tournai a violemment frappé la vieille dame car elle a vraisemblablement refusé de lui préparer des frites… "C'est un spécial mais nous sommes d'une autre génération. Même avec sa fille, la relation reste malheureusement difficile", a expliqué la victime ce mardi après-midi à la juge Pichueque.

Le prévenu n'a rien à se reprocher

Vivant toujours sous le même toit que son agresseur, la juge a interrogé Louise sur ses intentions ou non de quitter son compagnon.

"Je reste effectivement avec lui. Je n'ai pas d'autres choix ne possédant pas les besoins financiers nécessaires pour acquérir un autre logement. Comme vous vous en doutez, à mon âge, je ne travaille plus".

Le jour des faits, le fils du couple a notamment été témoin de cette scène de violence durant laquelle, l’homme a porté plusieurs gifles et coups de poing.

Selon les dires de Louise, le prévenu n'a pas souhaité se déplacer puisqu'il n'avait absolument rien à se reprocher. "Il ne m'accordera aucun dommage moral, j'en suis certaine", poursuit la septuagénaire.

Le représentant du ministère public a fortement regretté que l’homme ne soit pas présent afin d’obtenir sa version de l’histoire. Une peine d’un an de prison a tout de même été requise à son égard. Le jugement sera prononcé le 18 octobre prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be