Absentéisme en 3ème maternelle: "Le taux reste considérable"

La ministre de l’Éducation, Caroline Désir a récemment révélé des chiffres peu rassurants...

M.P.
Absentéisme en 3ème maternelle: "Le taux reste considérable"
©Bernard Demoulin

L’absentéisme scolaire, reste depuis quelques années un réel problème de société. Mais cette année encore, ce phénomène serait en hausse.

La ministre de l’Éducation, Caroline Désir a récemment révélé des chiffres peu rassurants. Effectivement, le taux d’absentéisme en 3e maternelle pour l’année scolaire 2020-2021 était de 9,03 %. Pour l’année 2021-2022, en revanche, il s’élève à 10,92 %.

Caroline Désir a affirmé que des travaux sont en cours pour créer une application consacrée à la gestion de la fréquentation scolaire. Elle aura notamment pour objectif d'informatiser la prise des présences et la tenue des registres ou encore d'automatiser et de systématiser la notification des absences injustifiées.

Les derniers chiffres dévoilés n'ont pas manqué d'inquiéter la députée Stéphanie Cortisse (MR). Son groupe a d'ailleurs estimé qu’il faudrait abaisser l’âge de l’obligation scolaire à 3 ans. Une proposition de résolution a d'ailleurs été déposée par le MR au Sénat.

"En 2022-2023, pour les maternelles, l'obligation scolaire concerne tous les élèves nés en 2017. Elle concerne donc les enfants qui atteindront l'âge de 5 ans au plus tard, le 31 décembre 2022. Les absences des élèves de 3ème maternelle doivent être justifiées. Dès que l'élève compte neuf demi-jours d'absence injustifiés, le chef d'école devra effectuer impérativement un signalement auprès du Service de l'obligation scolaire", précise Isabelle, institutrice au sein de l'entité de Frasnes-lez-Anvaing.

"Malheureusement, le taux d'absentéisme en 3e maternelle reste considérable", poursuit-elle. "Cela s'explique par le fait que l'école n'est pas obligatoire à cet âge-là. Et les parents, les gardent pour un oui ou pour un non. Dès la 1ère primaire, ces absences semblent pour ma part, moins prononcées. Les parents doivent effectivement respecter les lois et fournir des justificatifs".

Cette professionnelle de l'enseignement approuve la proposition faite par la députée MR. "Cela ferait prendre conscience aux parents et aux enfants que se rendre à l'école de manière régulière est important. S'absenter dès le plus jeune âge, engendre un mauvais rythme scolaire et un potentiel décrochage".

Grace, également enseignante, observe malencontreusement depuis quelques années, un taux d'absentéisme important auprès des plus jeunes.

"C'est un triste constat alors que la 3e maternelle prépare les enfants à la 1ère primaire, qui reste me semble-t-il, une année importante dans les apprentissages. Mais selon moi, obliger un enfant à se rendre à l'école dès l'âge de 3 ans est relativement tôt. Il est primordial de trouver un certain équilibre".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be