Tournai: la boutique de pâtisseries coquines "Al’Keket" ferme (déjà) ses portes

La hausse des matières premières ou encore la montée en flèche du prix de l'énergie ont poussé l'enseigne à stopper la production de pâtisseries en forme de phallus ou de vulve.

M.P.
Tournai: la boutique de pâtisseries coquines "Al’Keket" ferme (déjà) ses portes
©EDA

Beaucoup de Tournaisiens curieux ont certainement déjà franchi les portes du commerce Al' Keket, situé à la rue des Chapeliers, juste en face du chœur gothique de la Cathédrale. Depuis la mi-mars, la gérante de cet établissement hors du commun proposait des bonbons et des pâtisseries en forme de phallus ou de vulve.

Un vrai succès qui avait amené dès son ouverture, une file d'impatients et de gourmands. David Jeanmotte, chroniqueur au Grand Cactus était même venu sur place à la rencontre du public et par la même occasion, goûter les fameux pancakes érotiques.

Après avoir découvert ce concept à Barcelone, la patronne d'Al' Keket, s'est implantée à Mons, la Louvière, Namur et enfin Tournai. Malheureusement, vu le contexte actuel, une triste décision a dû être prise.

"Nous avons stoppé nos boutiques à Namur et à Tournai. La hausse des matières premières, de l'énergie, des salaires et des charges de plus en plus lourdes et des loyers qui ne cessent d'augmenter, ne nous permettent plus de continuer ces deux magasins. C'est bien sûr avec notre petit coeur lourd que nous vous l'annonçons", a précisé l'établissement via les réseaux sociaux.

"Etre indépendant ce n'est pas facile"

"La vie d'indépendant n'est pas facile. Beaucoup pensent que nous les indépendants, nous sommes riches mais c'est tellement faux. Chaque matin, quand on se lève, c'est un combat, un stress perpétuel. La peur que tout s'arrête. Alors non, être indépendant ce n'est pas facile. Mais même si mes nuits sont courtes, mes cheveux ne poussent plus et deviennent vite blancs, je ne changerai ce métier pour rien au monde. Faites vivre vos petits indépendants de proximité. Eux ont besoin de vous pour pouvoir survivre et avancer. Même si parfois nous devons faire plus de kilomètres, même si c'est une fois par semaine, une fois par mois".

Toutefois, il est hors de question pour l'enseigne Al' Keket d'arrêter ces célèbres pâtisseries sexy à Mons. Par contre, à la Louvière un nouveau concept verra le jour. Dès le 22 octobre, Al' Keket deviendra la Fabrique enchantée, destinée sans aucun doute à un public plus jeune.

Les amateurs de sucreries de la Cité des Loups diront au revoir aux pâtisseries en forme de phallus ou de vulve pour accueillir celles en forme de Mickey, Minnie ou encore Stitch. Un réel virage pour le commerce qui proposera chaque semaine des pâtisseries en fonction d'un thème précis.

Par ailleurs, avant la fin de l'année, les gourmands pourront retrouver l'enseigne dans certaines villes de Belgique via un Food Truck, les Kekettes vont voyager avec leur plus beau ...costume de Noël.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be