N50 : le dernier tronçon sera remis à neuf pour le printemps entre Ramegnies-Chin et Pecq

Il faudra attendre que les impétrants aient terminé leur travail avant de voir s’achever la réfection de la RN50, à Pecq.

La Rédaction
N50 rénovation de voirie
©Reporter VA

Inquiète de l’état de la N50 et de l’état d’avancement des travaux entrepris il y a plus de 18 mois, la Députée wallonne Véronique Durenne a récemment interrogé le ministre wallon de la Mobilité sur la seconde phase des travaux de la RN 50 entre Pecq et Ramegnies-Chin.

"Alors que la première phase des travaux de réfection de la RN 50 entre Pecq et Espierres, soit 3,5 kilomètres de tronçon, est terminée depuis quelques mois, il semble que la seconde phase qui concerne la traversée de Pecq, et qui doit normalement débuter en 2022, n'a toujours pas démarré. Quelle en est la raison ? La seconde phase de ce chantier sera-t-elle encore entreprise en 2022 ? Dans le cas contraire, pourquoi les travaux ont-ils été retardés ?", a-t-elle demandé.

Les travaux de la première phase de la réfection de la N50 à Pecq, situés entre Pecq et Warcoing, se sont en effet terminés en juin 2022 avec la finition des travaux sur le pont de l’Espierres, a indiqué le Ministre Henry.

Concernant la seconde phase des travaux relative cette fois au tronçon situé entre Ramegnies-Chin et Pecq, le ministre de la Mobilité indique que : "La deuxième phase est effectivement projetée et l'étude est en cours de finalisation. Le projet a fait l'objet d'une étude complémentaire, vu l'état de dégradation plus étendu que lors de l'étude préalable, et celle-ci a débouché sur l'octroi d'un budget plus conséquent de la part de la SOFICO afin de permettre une réfection en profondeur sur l'ensemble de cette section. Les aménagements cyclo-piétons et paysagers prévus sont toujours maintenus".

Philippe Henry indique cependant "qu'Ipalle doit réfectionner et compléter son réseau, ce qui ne permettra une intervention du SPW qu'une fois ces travaux des impétrants terminés. Les travaux de voirie ne seront donc programmés qu'à l'issue de ceux-ci et aux alentours de la fin du printemps 2023. Une réunion d'information à l'attention des riverains aura lieu prochainement afin d'intégrer leurs remarques avant de clôturer la phase projet".

La fin du chantier de cette seconde phase et la réouverture complète du tronçon situé entre Ramegnies-Chin et Pecq ne devraient donc pas intervenir avant la fin de l’année 2023.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be