223e jour de prison en Iran pour le Tournaisien Olivier Vandecasteele: "Tout est fait pour trouver une solution le plus rapidement possible"

Jean-Luc Crucke a interrogé le Ministre-Président Elio Di Rupo pour la deuxième fois sur le sujet à l'occasion de la Commission des Affaires générales du Parlement de Wallonie à Namur.

M.P.
223e jour de prison en Iran pour le Tournaisien Olivier Vandecasteele: "Tout est fait pour trouver une solution le plus rapidement possible"
©D.R.

Le 24 février dernier, le Tournaisien Olivier Vandecasteele a été arrêté en Iran où il travaillait depuis six ans pour diverses ONG. A plusieurs reprises, sa famille a d'ailleurs fait part des conditions de détention douteuses dans lesquelles l'homme était confronté.

Ce lundi, le député Jean-Luc Crucke, par ailleurs fasciné par l’histoire et le patrimoine iranien, a interrogé le Ministre-Président Elio Di Rupo pour la deuxième fois sur le sujet à l'occasion de la Commission des Affaires générales du Parlement de Wallonie à Namur.

"Ca va bientôt faire huit mois qu'il croupit – le terme n'est pas abusé – dans une geôle et beaucoup de ses amis dont je suis ont des craintes pour sa santé physique et mentale", rappelle Jean-Luc Crucke.

S'il interpelle à nouveau Elio Di Rupo, c'est que deux nouveaux éléments sont intervenus. Premièrement, la nomination d'Hadja Lahbib au poste de Ministre des Affaires étrangères. Ensuite, la nouvelle législation sur l'échange de prisonniers qui a été votée à la fois par les Parlements belge et iranien.

"Je tiens à exprimer une nouvelle fois ma profonde compréhension et compassion face à l'inquiétude de la famille d'Olivier Vandecasteele"
, a répliqué Elio Di Rupo.

"Je réitère ma confiance dans le gouvernent fédéral, seul compétent en la matière. Je pense que tout est fait pour trouver une solution le plus rapidement possible à cette dramatique situation. Vu l'extrême sensibilité de la situation, je ne veux pas interférer directement sur les démarches diplomatiques mais ce que je peux faire toutefois, c'est prendre langue avec la Ministre des Affaires étrangères et lui dire notre instance à trouver une solution. Je suis toujours disposé à recevoir la famille en votre présence. Nous devrions trouver un moment dans l'agenda mais je n'ai là aucune difficulté, que du contraire".

Lors de sa réplique, Jean-Luc Crucke a remercié le Ministre-Président pour l’appui qu’il apportera auprès de la nouvelle Ministre des Affaires étrangères. Le député de Wallonie picarde se fera le relais de la proposition réitérée par Elio Di Rupo de rencontrer la famille.

"Sachez que nous avons d'énormes craintes concernant la santé physique et mentale d'Olivier Vandecasteele, et on peut le comprendre quand on voit ce qui se passe actuellement en Iran", a conclu Jean-Luc Crucke.

Effectivement, début septembre, le Tournaisien avait pu parler à sa famille à travers un appel vidéo. "Nous sommes effondrés par l'état dans lequel se trouve notre fils, frère et ami", avait indiqué sa mère. "Ce que nous savons, c'est que sa cellule est en sous-sol et qu'il vit entre quatre murs fermés, avec comme seule aération, un trou. Il a un matelas, une chaise et une petite table et reçoit un livre à la fois. Il peut sortir une demi-heure par jour dans une cour où la plus grande perspective est un mur de béton à 5 m de distance".

"Olivier ne sortira pas indemne de cette épreuve mais sans ces améliorations, les dommages physiques et psychologiques risquent d'être irréversibles", avait conclu sa famille.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be