Que reproche-t-on à l’intercommunale de soins (Imstam) de Wallonie picarde ?

La directrice et le président du CA regrettent la mise en cause de l’intercommunale de soins, de son personnel et ils mettent les points sur les “i “!

jean-pierre De Rouck
 Colette Legrand et Aurélien Pierre : «Certains élus reconnaissent la qualité des services de l’Imstam, d’autres se servent du dossier à des fins politiques ou personnelles!»
Colette Legrand et Aurélien Pierre : «Certains élus reconnaissent la qualité des services de l’Imstam, d’autres se servent du dossier à des fins politiques ou personnelles!» ©EdA - 60324981394 
Quinze communes de Wallonie picarde adhèrent à l’intercommunale de soins Imstam. Toutes en feront encore partie au moins jusqu’en 2028 mais après ? Point d’interrogation car au terme d’une récente Assemblée générale extraordinaire, cinq entités ont décidé de quitter...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité