Relocalisation alimentaire : 3 projets retenus en Wallonie picarde

Le Gouvernement de Wallonie, sur proposition de la ministre de l’Environnement Céline Tellier, a approuvé la sélection provisoire des 35 premiers lauréats des 3 appels à projets lancés en juin pour renforcer l’autonomie alimentaire de la région. L’objectif : doper le développement de nouvelles filières agroalimentaires basées sur les principes de la relocalisation alimentaire et du circuit court, ainsi que la création d’outils manquants au sein des filières existantes.

(com)
En proposant des produits de qualité à prix réduits, les épiceries sociales permettent aux ménages ayant des difficultés financières de continuer à faire leurs courses dans la dignité. Dès lundi, un nouvel établissement de ce type ouvrira ses portes à Etterbeek dans les locaux du CPAS. Certains des fruits et légumes proposés sur les étals de l’épicerie sociale sont issus du potager écologique communal où sont organisées des formations à l’agriculture et au maraîchage. Pour les autres produits alimentaires et d’hygiène, un fournisseur a été sélectionné via un marché public. "Les produits seront vendus en moyenne 10 % moins cher que les prix les plus bas que l’on puisse trouver en supermarché, mais ils seront d’une qualité supérieure. Par exemple, un paquet de pâtes bio reviendra à 70 centimes", précise Catherine Dubois, coordinatrice du projet. (JC Guillaume)
Photo prétexte ©© JC Guillaume
Le Gouvernement avait donc lancé trois appels à projets pour renforcer la souveraineté alimentaire du territoire. Au terme de l’analyse des candidatures par le jury, une sélection provisoire de 35 projets a été approuvée (151...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité