Trois sites industriels à réaménager à Tournai : l’enquête publique est en cours

La ville de Tournai vient de lancer une enquête publique pour l’acquisition et l’assainissement de vieux sites industriels, rues Saint-Piat, Saint-Brice et des Croisiers, afin d’y réaliser des logements.

Christophe desablens

Voici quelques jours ont débuté trois enquêtes publiques pour faire adopter par le Gouvernement wallon les périmètres de trois anciens sites industriels à réaménager en centre-ville pour y créer une nouvelle dynamique. Cette procédure permet à la commune de bénéficier de subsides pour l’achat (des accords ont déjà été pris avec les propriétaires) et l’assainissement des périmètres concernés. Si tout se passe comme prévu, suivront des chantiers de déconstruction et de réalisation de logements.

 Un des sites visés se trouve dans la rue Saint-Piat.
Un des sites visés se trouve dans la rue Saint-Piat.

Un plan d’actions établi par la ville dans le cadre de sa politique intégrée (PIV) a été approuvé en 2021 par le Gouvernement wallon. Avec à la clé, pour Tournai, une enveloppe de quelque trois millions d’euros. "Cette étape qui vient de débuter permettra de faire reconnaître ces sites comme ‘Sites à réaménager’de droit", indique l’échevin de l’urbanisme, Philippe Robert. "Ces dossiers sont en bonne voie dans la mesure où les premiers contacts ont été bons et qu’il nous a été demandé de lancer cette procédure d’enquête publique."

Le premier site concerné est l’"Union ferronnière et Bons Bourgeois", rue Saint-Piat, aux numéros 68 et 88. Il est partiellement occupé par un bâtiment principal (où la société Vit’ale Manne a une centrale de repassage), des entrepôts, des habitations en ruine, une cour et un petit espace vert.

 Le bâtiment principal, rue Saint-Piat, est occupé par la centrale de repassage de la société Vit’ale Manne.
Le bâtiment principal, rue Saint-Piat, est occupé par la centrale de repassage de la société Vit’ale Manne.

Deuxième site envisagé: la fonderie Saint-Jean, rue des Croisiers, aux numéros 6 et 8. Le budget d’acquisition est évalué à 976 000€. Une vingtaine de logements, avec création d’un espace vert, pourraient être créés sur le site comprenant notamment d’anciens entrepôts désaffectés et d’anciennes écuries.

 La fonderie Saint-Jean, rue des Croisiers, aux numéros 6 et 8.
La fonderie Saint-Jean, rue des Croisiers, aux numéros 6 et 8.

Troisième site compris dans la démarche: celui de la savonnerie Pollet, rue Saint-Brice (à l’angle de la rue Clercamps), aux numéros 17, 19 et 21, où elle se trouvait avant de s’installer dans le zoning Tournai Ouest au milieu des années 90. Le budget d’acquisition de l’ensemble, sur lequel est envisagée la réalisation d’une vingtaine de logements, est estimé à 830.000€.

 La savonnerie Pollet se trouvait dans la rue Saint-Brice (à l’angle de la rue Clercamps) avant de s’installer dans le zoning Tournai Ouest au milieu des années 90.
La savonnerie Pollet se trouvait dans la rue Saint-Brice (à l’angle de la rue Clercamps) avant de s’installer dans le zoning Tournai Ouest au milieu des années 90.

Cet endroit comprend un grand hangar, des caves en sous-sol, et d’anciennes petites maisons de commerce.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be