Le nouveau parc à conteneurs quitte le zoning pour se greffer à la station d’épuration

LEUZE-EN-HAINAUT Après celui de Lessines, le parc à conteneurs de Leuze-en-Hainaut est le second, en Wallonie picarde, à s’offrir un lifting qui se généralisera à l’ensemble des centres de tri sélectif gérés par l’intercommunale Ipalle. Inauguré en 1991, l’ancien parc à déchets situé dans le zoning de l’Europe appartient à une ère révolue.

Accessible depuis hier aux utilisateurs, son successeur se trouve désormais au chemin de Hacquemont, en bordure de la station d’épuration dont les performances ont été améliorées afin de répondre aux nouvelles normes européennes.

“Vu l’exiguïté de l’espace disponible et le fait qu’Ideta désirait récupérer le terrain occupé par le parc à conteneurs, l’extension du site existant a été abandonné au profit d’une autre implantation. En contrepartie, l’intercommunale de développement économique s’est engagée à contribuer financièrement aux nouvelles installations”, explique Nathalie Rémy, chargée de communication chez Ipalle.

Victime de son succès, le parc new-look a vu doubler sa superficie (4.500 m2 de tarmac), ce qui lui permet d’accueillir 16 containers, soit six de plus par rapport à son prédécesseur. Le parc fraîchement inauguré peut ainsi recevoir des déchets supplémentaires comme par exemple les plastiques rigides, l’isomo, les déchets à haut pouvoir calorifique ou encore les matières non incinérables.

“D’autres conteneurs réservés au bois, aux encombrants, aux papiers/cartons ainsi qu’aux PMC ont été dédoublés, voire triplés en ce qui concerne les déchets verts.” De quoi absorber la quantité exponentielle de déchets transitant par le centre de tri leuzois.

En 2011, celle-ci tournait autour des 3.555 tonnes. D’autres statistiques révèlent que 4.189 ménages s’y sont rendus l’an dernier, ce qui représente un taux de fréquentation de 73,83 %. En Hainaut occidental, la moyenne est de 69,19 %. Équipé de panneaux photovoltaïques, d’une pompe à chaleur et d’un éclairage Led tout en bénéficiant d’une meilleure isolation, le nouveau parc devrait pouvoir réduire sa consommation électrique de 30 %.

Alimenté en eau par la station d’épuration touche proche, il marque aussi l’apparition d’une nouvelle signalétique à la fois plus pratique et esthétique. “Les nouveaux totems renforcent la visualisation des conteneurs et favorisent donc une meilleure circulation sur le parc.”



© La Dernière Heure 2012