Dernièrement, un homme devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai pour diffusion d'images pédopornographiques. Absent devant la barre et pas représenté par un avocat, le prévenu aurait dû s'expliquer des faits qu'il a commis en février 2018.

Lors de son audition, l'homme a pourtant été très clair à l'égard des services de police. "J'ai effectivement reçu deux vidéos à caractère pédopornographiques. J'en ai partagé une en privé à un ami pour lui témoigner mon dégoût. Je n'ai absolument pas d'attirance pour les enfants, je préfère les femmes africaines avec de gros seins."

Le représentant du ministère public requiert une peine de 6 mois d'emprisonnement. 

Le jugement sera prononcé le 28 juin.