Tournai-Ath-Mouscron Le Roi était en visite pour les 250 ans et l’inauguration des nouvelles installations.

Il était 16 heures ce jeudi quand le Roi est arrivé à la brasserie Dubuisson. Sa venue à Pipaix était programmée à l’occasion des 250 ans de la brasserie, née en 1769 sous l’impulsion de Joseph Leroy, aïeul côté maternel d’Hugues Dubuisson, actuel patron.

Le Roi a d’abord visité la brasserie en elle-même, à savoir l’ancienne salle de brassage et aussi la nouvelle ainsi que le laboratoire et les caves. Hugues Dubuisson lui a même proposé une petite dégustation et le souverain a choisi la Prestige. Ensuite, le Roi a pris un petit bain de foule auprès des enfants venus l’acclamer, avant de se diriger vers le château de Ghyssegnies, juste en face de la brasserie, de l’autre côté de la nationale, là où l’aventure a donc débuté il y a 250 ans. C’est là qu’ont été installés le musée interactif, le Beerstorium, ainsi que le nouveau Trolls&Bush.

Au fil de la visite, le Roi a pu dialoguer avec des membres du personnel et a posé pas mal de questions sur le processus de fabrication.

Pour Hugues Dubuisson et son équipe, revenir au château constitue un retour aux sources. "250 ans d’histoire, ce n’est pas rien. Avec une même famille qui n’a jamais arrêté de brasser depuis 9 générations et sur le même site", rappelle ainsi Hugues.

L’histoire de la brasserie a été jalonnée de grands moments, comme la création de la Bush Beer en 1933 ou celle de la fameuse cuvée des Trolls en 2000. Entre bières de caractère et bières plus festives, Dubuisson a su diversifier ses produits. Une volonté insufflée par Hugues dès son arrivée dans l’entreprise, en 1990.

Diversité des produits mais aussi des activités. Début 2020, le 3 janvier très exactement, un magasin, le Terroir des Trolls, prendra place là où était implanté l’ancien Trolls&Bush.

"Ce sera en quelque sorte un marché local proposant la gamme de nos bières mais aussi les produits dérivés. Nous allons également mettre en avant des produits d’artisans locaux et notre volonté est de développer la gamme de produits associant nos bières à des produits locaux. On nous a ainsi proposé des confitures et des gaufres", indique la fille d’Hugues, Séverine Dubuisson, impliquée dans l’entreprise avec son frère Alexandre.

En revanche, pas de chambres d’hôtes à l’horizon. "On oublie. Ce n’est pas notre métier", assure Hugues.

En dix mois, le chantier a été mené à bien. Une prouesse.

Développé avec la société spécialisée Tempora, le musée interactif Beerstorium a donc pris ses quartiers dans le château de Ghyssegnies. "Un endroit qui était à l’abandon", signale Gauthier Fraiteur, attaché de presse. "Nous avons voulu conserver l’authenticité du château tout en y incorporant une réalité virtuelle, avec des jeux et des animations en 3D. Le visiteur sera amené à enquêter, avec des énigmes, mais le parcours ne sera pas imposé. Il peut être effectué en 1 h-1 h 30. Un escape game y a été intégré et il est estampillé Cuvée des Trolls."

L’occasion de découvrir l’histoire de la brasserie tout en jouant.

La famille Dubuisson espère atteindre les 20 000 visiteurs par an. Le musée est ouvert 7 jours sur 7 de 10 h à 18 h. L’entrée sans dégustation est à 9 €. Avec dégustation, c’est 12 € avec en prime les explications sur les bières "en direct" signées Hugues Dubuisson.

À l’intérieur du musée a été disposée une microbrasserie, peut-être la plus petite au monde (3 litres). "La famille du concepteur, M. Tommasetti, malheureusement décédé, nous a dit qu’il aurait été heureux de voir sa microbrasserie installée au musée", indique Hugues.

Quant au nouveau Trolls & Bush, il a été conçu dans les anciennes écuries du château. "Dont nous n’avons pu conserver qu’une petite partie", précise Hugues Dubuisson. "Nous avons opté pour un décor à la fois traditionnel en bois et futuriste. En terrasse, nous pouvons accueillir plus de 200 personnes. Nous proposons toujours des plats de brasserie et un espace sera dédié à la bistronomie, à savoir un menu 3 services avec bières au verre à déguster."