Une fois n'est pas coutume, Fouaze était de nouveau absent à la barre du tribunal correctionnel de Tournai ce mardi après-midi. En formant opposition à un jugement qui le condamnait à deux ans de prison pour des faits de vol avec violence, harcèlement ou encore fraude informatique, le prévenu est convaincu que sa peine n'est pas du tout appropriée. 
   
Possédant un casier judiciaire bien fourni, ce n'est pas la première fois que Fouaze fait faux bond au tribunal et se repose donc sur les compétences de son avocat. Le représentant du ministère public trouve que la peine prononcée est tout à fait adéquate et s'oppose ainsi à toute mesure de faveur. De plus, le prévenu ne répondrait pas aux convocations de l'assistante de justice et ne ferait même pas parvenir les documents demandés.
  
"Un oiseau pour le chat"
 
Fouaze serait également sujet à des soucis d'alcool et de produits stupéfiants. A ce sujet, Me Gossiaux a réclamé à son client diverses analyses afin de les présenter durant l'instruction d'audience. Toutefois, Fouaze n'a absolument rien fourni afin de prouver son abstinence... 
 
Même si le prévenu a déjà obtenu une peine de travail de 120 heures pour des faits préalables, l'avocat a une nouvelle fois sollicité cette sanction. "L'envoyer en prison, c'est donner un oiseau pour le chat. Mon client est une personne immature et influençable qui risque de fréquenter les mauvaises personnes". Le jugement sera prononcé le 26 avril.