Après l’approbation du compte 2021, le bourgmestre a présenté une première modification budgétaire incluant notamment l’injection du résultat de ce compte.

À l’ordinaire, l’exercice propre affiche un boni de 66 168 €, le résultat général, un excédent de 687 558 €. À l’extraordinaire (investissements et travaux), l’exercice propre est en mali de 300 756 €, le résultat général en boni de 2 365 062 €.

" Je profite de cette modification pour revenir sur le phénomène des inondations. On ne parle plus de pluies exceptionnelles mais récurrentes ", est intervenu Samuel Vincent (UCA). " Il faut prendre des mesures drastiques. Il faut mettre de l’argent sur la table pour lutter contre ces inondations qui nous coûtent, le personnel communal devant nettoyer les routes et sentiers. Il faut aller en amont et avoir une réflexion de fond. Il faut trouver une solution structurelle. Bon nombre de concitoyens sont sur le qui-vive et se demandent ce qu’il va se passer car on ne sait pas maîtriser ces coulées de boue. Il faut consacrer des budgets plus importants ."

Les fermiers doivent faire plus

Le bourgmestre a répondu : " J’espère que les fermiers t’entendent car les coulées de boue, elles viennent des champs. Les fermiers tracent leurs champs pour qu’ils soient propres mais alors, cela se déverse sur les voiries. De plus, ils ont à présent des subsides pour placer des bandes enherbées de 2 à 3 m ! Eux aussi doivent en prendre conscience. Enfin, je vais demander aux carriers d’accélérer pour créer un bassin d’orage à Warnaffe afin de reprendre toutes les eaux. "

Projet au Scaldis

" La modification à l’ordinaire est tout à fait logique. Attention aux frais informatiques et de téléphonie qui augmentent. Attention aussi aux différentes montées de l’index, non prévues, mais pourtant prévisibles. Enfin, attention au Centre administratif ", a commenté Jean-Bernard Vivier (GO). Et pour le service extraordinaire : " Il y a beaucoup de ventes mais ce n’est pas dans notre vision de l’évolution de notre commune. On préfère la création. Il y a quelques grands projets, notamment l’espace cyclo, la rue du Porjet à Maubray et la rue Édouard Sourdeau à Antoing. Pour les cyclos, attention aux différents délais ! On doit être prêt pour 2023. La rue Édouard Sourdeau, c’est une bonne chose pour cette partie de la ville. Pour la rue du Porjet, prévue en septembre, mon collègue Michel Mahieu ne comprend toujours pas le montant pharaonique, malgré les explications de l’échevin des Travaux. Enfin, pour le café le Scaldis, la façade c’est bien. Mais faire le reste serait mieux. Le projet de la Ville, suite au collège du 28 janvier 2022, est-il en bonne voie ? ", a demandé le chef de file. " Suite à l’appel, on a rentré le projet pour la salle polyvalente. On espère être retenus. Si on n’a pas ce subside de 70 %, on devra se poser la question de le faire en fonds propres ", a expliqué Bernard Bauwens. Unanimité.