Le coût-vérité est une donnée très importante pour les communes en matière de gestion des déchets. Un pourcentage qui doit se situer en 95 % et 110 %. Si la Ville d’Antoing a longtemps été un mauvais élève en la matière, d’encourageants efforts ont été consentis. Heureusement d’ailleurs puisqu’une augmentation de ce fameux coût-vérité peut avoir comme conséquence une augmentation des taxes.

Cette année, le coût-vérité est ainsi fixé à 101 %. L’année prochaine, il devrait même se situer aux alentours des 97 %. "C’est franchement impeccable", se félicite le bourgmestre Bernard Bauwens.

Si le conseiller Samuël Vincent rappelait l’importance de l’utilisation des zones de compostage collectives, Jean-Bernard Vivier demandait de son côté à ce que la commune soit attentive à une autre problématique. "On arrive dans de bons chiffres, le travail a été fait correctement. Cependant, on retrouve encore trop de déchets sur les routes et au niveau des abords. Ces déchets sauvages, que la commune doit ramasser, représentent un réel coût. Il ne faut pas lâcher la prise face à cet incivisme que je ne supporte pas."

D’autant plus que ces déchets sauvages ne sont pas spécialement causés par des citoyens d’Antoing comme l’assure l’échevin des Travaux, Thierry Desmet. "J’ai été dernièrement interpellé par une citoyenne qui m’expliquait que des déchets avaient été déposés dans l’entité et qu’on y avait retrouvé une facture en provenance d’Evere. C’est dire comme c’est beaucoup plus complexe qu’on ne le croit !"

Croisons les doigts pour la commune, cette dernière a répondu à un appel à projet afin de positionner des caméras à des endroits bien précis. "Aux endroits où l’on retrouve en effet quotidiennement des déversements pirates, si je peux m’exprimer comme cela, confirme Bernard Bauwens. J’espère que nous serons retenus pour ce projet."

Toujours au rayon des immondices, le conseil a approuvé la taxe sur leur enlèvement. Il en coûtera ainsi 83€ par an par ménage d’une personne, 106€ pour deux personnes et 134€ pour trois personnes ou plus. Il leur sera également accordé un rouleau de vingt sacs pour les ménages jusqu’à deux personnes, d’un rouleau de vingt sacs et d’un rouleau de dix sacs pour les ménages de trois personnes et deux rouleaux de vingt sacs pour les ménages de quatre personnes et plus. À noter enfin que les sacs-poubelle de la Ville peuvent être achetés au Colruyt ainsi qu’à l’épicerie de Péronnes.