Les dotations aux zones de police et de secours représentent une part importante dans les budgets communaux. À Antoing, qui vient dernièrement de valider le budget de l'exercice 2021, la dotation à la zone de police du Tournaisis est par exemple fixée à un peu plus de 670 000 €. "Il n'y a aucune indexation par rapport au budget 2020", détaille le bourgmestre Bernard Bauwens. Ce dernier l'avoue, l'avenir ne sera pas rose. "Cette dotation va seulement augmenter, il n'y aura pas de miracle pour la zone de police En 2002, un certain ministre avait pourtant dit que cela ne coûterait rien aux communes. Je vois qu'elles sont pourtant bien obligées de mettre la main au portefeuille."

À noter encore qu'en plus de cette dotation, la commune en verse une autre complémentaire pour Becquerelle quant à elle fixée à 20 500 €. L'occasion de faire le point sur le projet de nouveau commissariat. "Nous attendons que la Fabrique d'Église nous dise quand la Ville pourra payer le bâtiment. Quand il sera acquis, et seulement à ce moment-là, la Zone de Police prendra les rennes, comme à Brunehaut et à Templeuve. C'est une intercommunale qui sera maître d'œuvre des travaux. À Brunehaut, c'est Ipalle par exemple."

À côté de la dotation aux zones de police, les communes doivent également financer les zones de secours. Pour celle de Wallonie picarde, les 19 bourgmestres des communes ne s'étant pas mis d'accord sur la clé de répartition, c'est le Gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, qui l'a fixée. Pour Antoing, elle était ainsi fixée à 382 000 €. "Un changement de système de financement a cependant été opéré en 2020 et une partie du financement communal a été reprise par les Provinces. Dans le cadre de ce partenariat Provinces-Communes, la ville d'Antoing a inscrit le montant de 126 500 € versé par les provinces."

Une bonne nouvelle pour les finances communales donc. "Dommage qu'on n'a pas la même chose en ce qui concerne la police !"

Rappelons qu'Antoing perdra à terme sa caserne. "Quand la caserne de Blaton sera construite, celle d'Antoing fermera. Cela devrait être fixé pour 2022-2023", confirme Bernard Bauwens. Au grand dam de beaucoup. "Cette caserne est importante pour les citoyens, confirme Jean-Bernard Vivier, chef de groupe GO. Dernièrement, une intervention a été effectuée au Grand Large à Péronnes. Les volontaires d'Antoing sont arrivés juste un peu avant les professionnels de Tournai. J'encourage toujours ces volontaires, on sera toujours contre la suppression de la caserne d'Antoing que nous trouvons absurde."

Concernant la réaffectation des pompiers d'Antoing, les professionnels sont partis à Péruwelz et à Tournai. "Beaucoup de volontaires ont été formés en ambulancier et travaillent déjà sur d'autres casernes, notamment sur Belœil et sur Péruwelz", conclut le bourgmestre.