Cinq personnes ont été placées sous mandat d'arrêt, suite à cette opération conjointe des zones de police d'Ath, des Collines et de Leuze-Beloeil.

Plusieurs interventions, menées conjointement pas les zones de police d'Ath, des Collines et de Leuze-Beloeil, se sont déroulées début de semaine, principalement sur le territoire athois.
Au total, quinze perquisitions ont été menées, au cours desquelles treize personnes ont été privées de liberté, dont cinq ont écopé d'un mandat d'arrêt.
Au cours de l'opération, du matériel a été saisi, tel que des balances, des sachets, des GSM, etc. ainsi que plusieurs stocks de marijuana, chiffrés à 1 kilos 441 grammes pour la totalité.

L'ensemble de ces faits semblent liés, selon le parquet de Tournai.
"Le dossier remonte à 2016 et connaît son épilogue maintenant", a précisé Frédéric Bariseau, premier substitut du procureur du roi.
De la cocaïne et des pilules d'ecstasy en faible quantité ont également été saisis.

Les cinq hommes placés sous mandat d'arrêt ont tous un lien, qu'il soit de parenté ou d'amitié.
Deux d'entre eux, nés en 1982 et 1989, ont déjà été condamnés antérieurement. Deux autres personnes sont nées en 1992 et en 1995, tandis que le dernier, né en 1992, est soupçonné d'être la nourrice du réseau.
Ils sont tous poursuivis du chef de détention et de vente de stupéfiants, avec la circonstance aggravante d'association.
Certaines périodes infractionnelles remontent à janvier 2016, voire janvier 2015, jusqu'à aujourd'hui.