Tournai-Ath-Mouscron

Cet artiste athois polyvalent de 33 ans rencontre le succès avec ses anecdotes humoristiques

Avec ses 7000 abonnés sur Facebook et ses vidéos vues en moyenne plus de 12000 fois, Jérémy Moriau fait partie intégrante du paysage athois. Cet artiste polyvalent de 33 ans, originaire de la Cité des Géants cartonne sur le web avec ses anecdotes humoristiques. “Pour quelque chose de très régional, c’est pas mal”, souligne le comédien.

En effet, ses 40 sketchs publiés sur les réseaux sociaux inspirés d’événements régionaux sont exclusivement en patois athois. “L’accent d’Ath vient de mon père, il parle tout le temps comme ça et c’est grâce à lui que j’ai appris tout le vocabulaire. Pour le reste je n’imite personne”.

Malgré ça, les vidéos arrivent à s’exporter dans d’autres villes et certains de ses personnages sont déjà cultes comme marraine qui pique ou encore l’institutrice.

Tout a commencé par hasard, il y a deux ans, où l’animateur pédagogique à la bibliothèque d’Ath a voulu faire un peu de promotion à un événement auquel il assistait. “Je participais à un marché sur le thème de la ducasse d’Ath où je vendais des dessins avec une amie”, se souvient Jérémy. “Pour montrer qu’on était présent, on a voulu faire une vidéo et je l’ai fait avec l’accent athois. J’ai eu beaucoup de retours positifs”.

Plusieurs vidéos sont, ensuite, apparues sur la page Facebook du jeune homme dont certaines atteignent les 30.000 vues. Aujourd’hui, le vidéaste concrétise son travail en réalisant son premier one-man-show. Lors du Ça va noue ? C’est show ! qui se déroulera au Palace d’Ath. Les gens pourront retrouver marraine qui pique et l’institutrice ainsi que de nouveaux personnages. “Il y aura différents sketchs, de la danse et de la vidéo. Je veux me faire plaisir sur ce spectacle”.

La représentation du 21 août est déjà sold-out ! “Tout a été vendu en 24 heures”.

Mais, que les fans qui n’ont pas eu la chance d’avoir leur place se rassurent, Jérémy a rajouté une date, le 22 août. Les billets seront disponibles dès ce 2 mai au centre culturel d’Ath au prix de 20€. “Je voulais que tout le monde puisse avoir accès au spectacle”, confie t-il. “J’ai également choisi ces dates pour que les gens commencent à faire la fête avec moi le mercredi et le jeudi avant la ducasse”.