Tournai-Ath-Mouscron

Pour sa toute première édition, Ath Plage a tout sauf été un flop. Du 15 juillet au 15 septembre, des centaines de personnes de tout âge sont venues se baigner et prendre du bon temps à la rue des Sports, là même où se trouvait jadis un bassin de natation à ciel ouvert.

Le temps de la période estivale, une piscine éphémère bordée d’une terrasse avec des transats a fait renaître ce très beau site arboré au milieu des vestiges du défunt bassin, qui a fermé ses portes au début des années 70.

" E n termes de fréquentation, le bilan est tout à fait positif. Nous avons eu un retour fantastique de la population sur les réseaux sociaux mais aussi de nombreux témoignages d’anciens Athois ravis et nostalgiques de redécouvrir ce lieu où ils ont appris à faire leurs premières longueurs ", commente Timour Malengreaux.

Initiateur de ce projet, notre interlocuteur se demandait aussi comment allaient réagir les riverains de ce quartier paisible. " À ma connaissance, il n’y a pas eu le moindre problème de voisinage. En tout cas, je n’ai pas eu vent de plaintes adressées à la Ville ", se réjouit-il.

Les pics de fréquentation ont été enregistrés durant les épisodes caniculaires ayant sévi au cours de ces grandes vacances. " Lors des vagues de chaleur, beaucoup de gens ont été heureux de trouver un lieu de baignade comme celui-ci. Parmi eux, des Bruxellois et même des Français empruntant notamment le Ravel tout proche. "

Les diverses animations programmées autour de la piscine ont également connu un beau succès auprès des familles. De quoi motiver Timour Malengreaux et son équipe à rééditer l’expérience l’été prochain tout en améliorant le concept ainsi que certains petits détails.

" Après un débriefing avec les autorités communales, nous allons réintroduire un permis d’environnement auprès du SPW ", indique Timour Malengreaux.

Par ailleurs, ce dernier attend le feu vert de la Ville pour installer comme l’an dernier une patinoire sur la Grand-Place lors des fêtes de fin d’année.