La RUS a été battue par Houdeng (2-3) et reste bloquée à 3 points sur...18 !

Beloeil espérait engranger trois points avec la venue d'Houdeng mais les hommes de Sébastien Terlin ont une nouvelle fois raté leur entame de match. Menés 0-2 à la pause, ils se sont réveillés grâce notamment à la bonne montée au jeu de Joris Urbain, de retour de blessure et buteur. Mais au final, Beloeil n'y arrive toujours pas et ce bilan de 3 unités sur 18 est nettement insuffisant.

"Ce qu'il nous a manqué ? Une mi-temps", souligne Sébastien Terlin. "On joue une première période catastrophique. Après, j'en prends aussi la responsabilité puisque c'est moi qui compose le onze de départ. Quand vous êtes déjà menés 0-2 après 20 minutes, c'est difficile. Nous avons parfois manqué d'envie et trop paniqué. On se cache. Urbain est bien rentré mais on voit qu'il ne sait pas encore tenir tout un match. Nous sommes passés à un moment en 3-4-3. Si à chaque fois vous devez marquer trois buts pour gagner, ce n'est pas évident. J'ai laissé Saval comme seizième homme car il ne s'était pas entraîné et je voulais rester crédible par rapport au groupe. C'est un choix. Nous avons filmé le match comme ça les joueurs pourrons visualiser leur prestation. En deuxième mi-temps, c'était mieux mais une fois de plus, nous sommes battus par un but d'écart. Nous ne sommes surclassés par personne mais nous ne dominons personne non plus."

Le T2 de Beloeil, Luc Paul, constatait la fébrilité des joueurs. "Le manque de confiance trotte dans les têtes. Maintenant, nous avons aussi plusieurs pions importants sur la touche, comme Palisse devant ou notre gardien, Baneton. Derrière, nous sommes trop tendres depuis l'entame de saison. Après, Houdeng reste une belle équipe. Nous avons tenté de modifier notre dispositif et nous avons eu un sursaut après la pause. Mais une fois de plus, nous avons dû courir après le score."

Les buts : 18e Morreale (0-1), 24e Dridi (0-2), 51e Urbain (1-2), 59e Mszanecky (1-3), 72e sur pen. Leleu (2-3)