Six Leuzois parcourent plus de 650 km pour retrouver leurs amis français du jumelage

Après plus de quatre jours d’effort, les six cyclos leuzois arriveront ce samedi Loudun (F.), où l’on fêtera le 60e anniversaire du jumelage.

Pierre-Laurent CUVELIER
60 ans jumelage Leuze-Loudun cyclos
©ptcr01

Annick, Jean-Louis, Bernard, Étienne, Christian et Serge, ils sont six à avoir enfourché leur vélo, mardi au petit matin, pour un périple au long cours qui les mènera ce samedi après-midi à Loudun (F.). Tous affiliés au club Les Feuilles Mortes, ces cyclotouristes leuzois auront, en l’espace de quatre jours, avalé 650 km afin de s’associer aux festivités du 60e anniversaire du jumelage avec cette ville du département de la Vienne, près de Chinon.

L’événement aurait dû être célébré l’an dernier (NDLR : ce jumelage, l’un des plus anciens de Belgique, a été initié en 1961) mais le Covid en avait décidé autrement.

Même si les mollets des cyclos sont mis à rude épreuve, tous attendent la récompense au bout de l’effort, celle de retrouver leurs amis français avec qui ils ont tissé des liens très forts.

"C'est comme une famille, on a toujours les larmes aux yeux au moment de prendre la route du retour vers Leuze, cette fois en voiture, en bus ou en train", nous dit Annick Bruneel, membre du groupe de cyclos et présidente du comité leuzois de jumelage (NDLR : les rencontres se déroulent alternativement à Leuze et Loudun, tous les deux ans à la Pentecôte). Même s'ils sont rompus à ces épopées à vélo, une tradition perpétuée depuis 1982 à raison d'un trajet tous les quatre ans, les courageux Leuzois savent qu'ils devront affronter quelques embûches.

"On a modifié nos plans en cours de retour pour éviter au maximum les chemins de terre, ce qui rallonge un peu nos étapes (entre 120 et 180 km par jour).

Les deux premiers jours, on a connu huit crevaisons, mais nous avons la chance d'être suivis par une camionnette de la Ville de Leuze. Ce véhicule, conduit par Jean-Marie, aussi affilié au club Les Feuilles Mortes, est très précieux car il sert à la fois pour le transport des valises mais aussi pour effectuer les réparations", explique Annick, alors qu'elle s'apprêtait, jeudi matin, à quitter Fontainebleau et son magnifique château pour sa 7e randonnée vers Loudun.

Un tel périple de 650 km ne s'improvise évidemment pas. "On s'y prépare spécifiquement depuis plusieurs mois. Chacun roule de son côté pour s'habituer aux longues distances. Des membres du club ont même été Italie dans l'optique, notamment, de s'entraîner. Mine de rien, le parcours vers Loudun est assez physique avec un total de près de 2000 m de dénivelé positif après les deux premiers jours de route."

L’arrivée des six Leuzois des Feuilles Mortes est programmée ce samedi vers 15 h. À une dizaine de kilomètres du but, ils seront rejoints par leurs homologues du club de cyclotourisme et VTT local qui les accompagneront jusqu’à l’ancienne gare de Loudun. De belles retrouvailles en perspective, chargées en émotion, pour Annick et ses acolytes qui dormiront dans des familles d’accueil.

Une large délégation leuzoise, dont des édiles communaux, est attendue samedi à l’occasion d’un grand défilé.

En présence de véhicules anciens, ces festivités verront la fanfare de Thieulain et la clique des pompiers se mêler à l’école municipale de musique.

Ce week-end anniversaire pour les villes jumelles sera rythmé par une foule d’activités (tournoi de pétanque, excursion touristique, visite de la tour carrée de Loudun, banquets…) renforceront assurément les liens d’amitié entre Leuzois et Loudunais.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be