Leuze : La piscine communale reste fermée cet été

L’arrêt du projet de nouveau centre aquatique maintient en vie la vieille piscine de Leuze, qui fera l’objet de travaux durant l’été.

Pierre-Laurent CUVELIER
Piscine Leuze
©ptcr01

Face aux mesures d’économies drastiques imposées par le CRAC (Centre régional d’aide aux communes) à l’ancienne entité bonnetière, il ne fallait pas être grand devin pour imaginer le report, voire l’abandon, du projet de construction d’une piscine flambant neuve à l’avenue des Sports.

Officiellement, les travaux sont suspendus car jugés impayables au vu de la spirale inflationniste actuelle (NDLR : les coûts des matériaux se sont notamment envolés).

En comptant les imprévus inhérents à ce type de dossier et la hausse des taux d’intérêt lié à l’emprunt, on est passé d’une enveloppe de 4,9 millions € à une estimation de 7 millions € (+ 20 %).

Une réalité qui fait d’autant plus mal que le subside régional accordé dans le cadre du plan Piscines n’a pas suivi la même courbe exponentielle.

"Avec une subvention inchangée d'un peu plus de 1,5 million €, les surcoûts nous auraient conduits à devoir supporter un montant encore supérieur au montant de départ", avait indiqué le président de la Régie communale autonome (RCA), Nicolas Dumont, lors du dernier conseil communal.

Jusqu'au bout, les gestionnaires de la RCA, qui exploitent la piscine, ont exploré une multitude de pistes (partenariat public/privé, supracommunalité…) afin de sauver le futur centre aquatique de la noyade. Sans succès… "Une nouvelle piscine aurait entraîné une augmentation de 300 000 € de la dotation communale."

En sursis, le "vieux" bassin de natation leuzois, inauguré en 1974, est donc maintenu par la force des choses.

Ceci dit, le site n’accueillera aucun nageur durant ces deux mois d’été. Cette fermeture avait été annoncée il y a plusieurs semaines mais elle se justifiait alors par le démarrage du chantier du nouveau complexe aquatique.

Si l’infrastructure existante n’est pas accessible, c’est parce qu’un audit de stabilité doit être réalisé. Une étude qui s’accompagnera de quelques travaux (réparations, renouvellement de pièces, sécurisation…) indispensables à son bon fonctionnement.

Les impacts en termes de fréquentation seront malgré tout limités, sachant que les écoles représentent deux tiers des entrées (environ 28 000 par an sur un total de 38 000).

En exécutant les travaux cet été, la Ville de Leuze et la Régie espèrent être en mesure de rouvrir la piscine communale pour la rentrée scolaire.

Pierre-Laurent CUVELIER

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be