Depuis sa démolition fin 2018, le pont de la Bush, qui offrait une liaison facile entre Blaton et Harchies, alimente très régulièrement les conversations. Avant les grandes vacances, le groupe politique 6tem-ic avait initié une pétition visant à demander la reconstruction de ce pont. Les arguments ? Le pont était non seulement utile aux riverains mais permettait aussi aux services de secours d’atteindre leur lieu d’intervention plus aisément. Justement, un événement survenu récemment est venu rajouter de l’eau au moulin de 6tem-ic.
"Depuis la fermeture du pont de la Bush en 2016, une de nos plus grandes craintes est que les services de secours comme ambulances et pompiers soient bloqués au passage à niveau d’Harchies et arrivent trop tard dans leurs interventions alors que chaque seconde gagnée est primordiale, assure Didier Delpomdor, chef de file 6tem-ic. Le mercredi 8 septembre après-midi, la situation s’est produite lorsque les services de secours ont dû attendre le départ du train après son arrêt au niveau d’Harchies."

En avril dernier, Didier Delpomdor avait sollicité le député wallon Hervé Cornillie (MR) afin d’interroger le ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry (Ecolo), dans le but de relancer le débat et d’envisager la reconstruction du pont. "Suite à la réponse négative du ministre de programmer sa reconstruction dans les prochaines années, j’ai lancé une nouvelle pétition afin de le sensibiliser à la reconstruction du pont de la Bush. Nous attendions la rentrée politique pour la lui envoyer et c’est ce que nous allons faire par le biais d’Hervé Cornillie. J’espère que le ministre prendra conscience de l’importance de limiter les temps d’intervention des services de secours pour sauver des vies", explique Didier Delpomdor.

Problème de charroi

Le chef de file 6tem-ic pointe également un autre problème survenu depuis la fermeture du pont de la Bush. "La rue de Stambruges à Harchies a vu le passage de véhicules augmenter fortement. La rue n’est absolument pas adaptée pour accueillir un tel charroi, avec pour conséquence des dégradations à certains endroits avec les inconvénients que cela engendre pour les véhicules des habitants d’Harchies, dit-il. Je pense aussi aux usagers faibles. La sécurité des piétons est mise à mal avec la circulation de nombreux poids lourds. Que se passera-t-il si la rue doit être refaite ? Les services de secours devraient-ils encore faire un plus long détour alors que l’une des trois nouvelles casernes de la zone de secours de Wallonie picarde sera implantée à Blaton ? Les habitants d’Harchies seront-ils coupés des grands axes alors que la sortie d’autoroute 27 Bernissart se trouve à moins d’un kilomètre du village ? Devront-ils passer par Bernissart ou Pommeroeul pour rejoindre leur village ?"

La pétition est accessible via

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/reconstruction-pont-bush-entre-blaton-harchies/148328