Mercredi dernier, les services de secours ont été appelés à la rue du Vieux Moulin au coeur du village de Chapelle-à-Wattines, pour une trentenaire victime de l’agitation d’un cheval dans un box. Les pompiers ont maîtrisé le cheval afin d’intervenir auprès d’Éloïse Durant inanimée. La jeune femme était malheureusement décédée. C'est en voulant aider l'animal, coincé dans ce box, qu'’Éloïse a été victime de ce drame. Cette passionnée aurait violemment chuté et heurté un poteau.

Ce n'est pas la première fois que l'entité de Leuze-en-Hainaut connaît une telle tragédie. L'année dernière, Mathys Remy avait perdu la vie dans la ferme familiale située à Grandmetz. Alors qu'il voulait vérifier si l’abreuvoir de l’enclos des bovidés n’était pas gelé, le jeune homme de 24 ans a été attaqué par un taureau. Dans la région d'Hollain, un agriculteur avait également il y a plusieurs années, été agressé et piétiné par son propre taureau. Même si beaucoup de professionnels du milieu ou encore des passionnés pensent que leurs bêtes restent inoffensives, ils se trompent malheureusement. Les chevaux ou les taureaux restent des animaux imposants et possèdent une force surprenante. 

"Ne sachant pas exactement ce qu'il s'est passé lors de ce drame, il est difficile de savoir ce que la jeune femme aurait dû faire ou non. Toutefois, les premières lignes de conduite à exécuter quand on approche un animal est de le rassurer et de faire preuve d'une extrême prudence" précise Xavier D'hondt, vétérinaire. "Même lorsqu'il s'agit de nos propres bêtes, nous ne savons jamais comment elles peuvent réagir. Dans le cas où nous ne serions pas le propriétaire, comme à Chapelle-à-Wattines, il faut redoubler de prudence. Si un animal est énervé ou stressé, il est nécessaire de connaître la raison et donc de l'aborder de manière adéquate. Malheureusement, les taureaux ou encore les chevaux sont imprévisibles et restent imposants", conclut ce professionnel.