Début décembre, nous vous relations l'histoire du jeune Audry. Aucun nouveau propriétaire n'acceptait d'héberger le jeune homme et sa chienne Xéna. Fidèle à son animal, il était hors de question pour Audry de l'abandonner, il était même prêt à dormir dans la rue. "Si je n'ai toujours aucune réponse avant le 21 janvier, je serai dans l'obligation de dormir sous les ponts. Il n'est pas envisageable pour moi d'abandonner mon chien dans un refuge alors qu’elle a déjà subi la cruauté humaine avec ses anciens propriétaires" avait-il déclaré.

© D.R.

C'est avec beaucoup de joie que ce passionné des animaux, a récemment annoncé avoir trouvé un logement dans l'entité de Beloeil grâce à un ami. "Aujourd’hui, je suis soulagé que ma chienne que je considère comme mon enfant, pourra profiter d’un foyer au chaud à mes côtés. A la suite de cette triste expérience, je souhaite me battre en créant ou en rejoignant une association contre la discrimination envers nos amis les animaux", précise Audry Van Wymeersch.

"Il faut se battre au quotidien"

"Je suis très conscient que le pire a été évité. Grâce à la générosité de certaines personnes, Xéna est désormais heureuse de déménager". Le jeune homme reste à ce jour, interpellé face à ces nombreux refus de la part de certains propriétaires. "Les animaux ne sont pas traités comme des êtres vivants mais tout simplement comme des meubles. Pour ma part, c'est honteux de refuser un logement à cause d'un animal. J’espère que toutes ces personnes qui m'ont refusé un toit pour cette raison, ne vivront jamais une situation telle que la mienne. Heureusement, énormément de personnes se sont battues en partageant mon histoire ou en prenant la peine de me contacter".

En route vers un avenir plus paisible, Audry et sa chienne Xéna souhaitent que les personnes vivant une problématique similaire, ne baissent pas les bras. "Il faut se battre au quotidien et penser à nos animaux qui eux aussi, ont un coeur", conclut le jeune homme.