Luc Van der Stichelen ne devrait pas prolonger au Parlement wallon.

La perte du 3e siège du PS au Parlement wallon sur Tournai-Ath-Mouscron ne fait pas les affaires de Luc Van der Stichelen, 2e suppléant. "Je suis déçu car avec deux élus, je n’aurai plus la possibilité de siéger."

Il se dit déçu aussi pour Serge Hustache. "Oui, malgré son très gros score, il n’est pas élu et au Parlement wallon, il aurait pu encore mieux défendre le futur des Provinces et montrer qu’il peut apporter beaucoup en matière de défense des services publics. Mais si Rudy Demotte reste dans un gouvernement et que c’est donc Dorothée De Rodder qui monte au Parlement wallon, elle le fera très bien."

Concernant son propre score, à savoir 2 586 voix, Luc Van der Stichelen se dit satisfait. "J’ai fait près de 50 % de plus qu’en 2014 et je suis content aussi de mon score réalisé sur la commune de Belœil, le tout alors que je n’occupe pas une place forcément très visible. Maintenant, reconnaissons aussi que les électeurs ont envoyé un message aux partis traditionnels et qu’il faut peut-être travailler autrement."

Professionnellement, le député régional basèclois, auparavant directeur d’école, ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. "Je suis en congé politique et on verra d’ici le mois de septembre ce que je ferai."

En tout cas, il aura apprécié cette expérience parlementaire. "Je suis très heureux de cette expérience. J’ai pu interpeller directement le ministre sur la RN527, les éoliennes à Tourpes ou encore le bien-être animal avec la problématique de cet éleveur de Blaton. Des dossiers qui sont assortis de décisions concrètes pour l’avenir."