Vous les avez peut-être vus à l’œuvre, en train de décorer plusieurs endroits de l’entité. Les artistes sont au boulot pour égayer l’espace public beloeillois, un espace public véritable lieu d'expression citoyenne ou de retrouvailles autorisées avec la possibilité de se rencontrer à nouveau et de partager des expériences communes. Ces découvertes artistiques, Reflets de société, le foyer culturel vous propose de les contempler du 2 au 16 mai.

Le foyer a ainsi souhaité ouvrir les murs de son Salon d'ensemble, expo pluridisciplinaire organisée depuis 40 ans au centre culturel de Quevaucamps, et pousser les portes des lieux publics mais aussi privés de l'entité de Beloeil pour y exposer des œuvres.

"Dans ce nouveau concept, les artistes ont donc été invités à exposer voire à créer dans cet espace public. L'ensemble des œuvres est à découvrir en extérieur, dans chaque village de l'entité, explique Valentin Wery, animateur du foyer culturel. Elles seront visibles derrière les vitrines et fenêtres ou sur les murs de bâtiments et répertoriées dans un catalogue. Un complément d'informations sera disponible sur culture-beloeil.be via un catalogue imprimé et distribué dans les commerces, les services administratifs et les centres culturels voisins."

Un fil rouge s'est imposé à l’équipe du foyer : Reflets de société. Cette exposition, ouverte à tout artiste et à toute discipline d'arts visuels, a été organisée sur base d'un appel à participation dont 3 lauréats seront récompensés à sa clôture, le 16 mai. En parallèle, des artistes ont été invités par le foyer culturel à créer spécifiquement en fonction des lieux investis et des habitants.

Bataille au centre !

Par ailleurs, une battle de graff’ se tiendra ces 1er et 2 mai sur les murs du centre culturel Jean Degouys. Deux équipes de graffeurs pros, à savoir les Los Flammos Crew et la RFK, jouteront sur le thème de l’exposition. Membre de la RFK, Amty Oner, qui, en 2019 avait déjà graffé le mur d’entrée du centre culturel, a coordonné le travail de 5 graffeurs pour embellir 5 vitrines de commerçants de l’entité. Amty Oner a même initié les élèves de plusieurs écoles à l’art du graff avec comme finalité la création de deux fresques dans les cours.

Deux autres fresques monumentales ont vu le jour à Basècles. Le collectif ParTerre a embelli la salle des fêtes de la place avec une fresque murale tandis que Marina et Antoine Phyam Productions, eux, ont créé une œuvre sur les murs d’un privé de la rue Grande. Un travail inspiré de la nature, un environnement varié de couleurs et de formes, un paysage curieux.

Enfin, deux photographes exposeront à même les murs sous forme de poster géant.

Fred Chemama a réalisé pour l’occasion un travail avec 10 personnalités de l’entité. Un appel via les réseaux sociaux avait été lancé par le foyer culturel à la population afin de demander qui, dans leur village, les gens souhaitaient mettre en couleurs. Le résultat est à découvrir dès le 2 mai de manière éparpillée dans les villages…

Valentin Neuckelmance, alias "Un sac à dos sur la planète", présentera son reflet de société à travers le regard des enfants qu’il a pu croiser lors de ses nombreux voyages. Ses œuvres seront visibles à l’écurie du Faubourg.

Rendez-vous aussi ce dimanche 2 mai de 14h à 16h pour des ateliers arts plastiques pour les enfants et une découverte du graff à travers les livres avec le soutien des bibliothèques de Beloeil et DJ Youness.