Lors du dernier conseil communal, Michel Dupont (PS) avait sollicité le soutien des élus envers les associations non sportives qui elles aussi ont été fortement impactées par la crise sanitaire. C’est dans ce sens qu’une motion a été préparée par ses soins.

"Elle a déjà été envoyée aux ministres concernés ainsi qu’aux élus des autres communes de Wapi afin d’obtenir également leur soutien, souligne Michel Dupont. Elle a été soumise au préalable à l’approbation des différents chefs des groupes représentés au sein du conseil communal."

Que dit cette motion ? "Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, le SPW a octroyé aux clubs sportifs une aide financière importante. Ce subside attribué à chaque club en fonction du nombre d'affiliés sera sans aucun doute bien utile à ces associations sportives. Cependant, dans toutes les communes de Wallonie, il existe de très nombreuses associations non sportives qui mériteraient de recevoir la même attention. Ces associations culturelles comme harmonies, fanfares, chorales, troupes de danse et de théâtre, également folkloriques et patrimoniales et bien d'autres, font partie de la vie de nos entités depuis de nombreuses années voire quelques siècles pour certaines. Dans ce contexte de pandémie, les aider permettrait de pérenniser leurs activités et aussi de préparer la reprise avec plus de sérénité. Ces associations n'ont plus organisé d'activités car aucune répétition, prestation en public, formation de leurs jeunes et moins jeunes affiliés n'a pu être réalisée dans le cadre de la crise."

Un oubli

Michel Dupont a aussi insisté sur l’obligation pour les associations de continuer à supporter les dépenses occasionnées par la gestion courante : frais de fonctionnement, d'assurance, d'affiliation aux fédérations, de banque, de location, eau, électricité, communication…

"Dès lors, nous nous permettons de vous interpeller afin de soutenir ces associations non sportives et de régulariser ce que nous considérons aujourd'hui comme étant un oubli de la part de nos instances politiques et administratives. Nous osons espérer que cette demande retiendra toute votre attention et qu'une suite positive lui sera réservée."