Le fameux projet de Boucle du Hainaut, ligne haute tension (380 kV) porté par Elia, a déjà fait de nombreuses vagues. Cette fois, les communes qui à la base ne semblaient pas être impactées par le tracé montent au créneau car les alternatives émises pourraient les toucher.

C’est ainsi que Bastien Marlot (Pour l’avenir) a demandé au conseil communal de Beloeil de voter une motion.

"885. C’est le nombre de nouveaux tracés qui pourraient être envisagés dans le cadre du projet Boucle du Hainaut, a-t-il précisé d’emblée. Si, jusqu’à maintenant, nous ne faisions pas partie des 14 communes impactées en Hainaut dont 7 en Wapi, notre commune figure parmi celles concernées par les tracés alternatifs. Les Ministres Borsus et Tellier se sont engagés à commander différentes études, tant sur l’opportunité que sur les choix technologiques et sur la fixation de valeurs seuils afin d'éviter tout risque pour la santé, en particulier chez les enfants. Ces études ont pour but d’approfondir la question de l’impact des rayonnements électromagnétiques sur la santé, l’environnement et les êtres vivants en général, ainsi que sur l'hyper électrosensibilité."

Bastien Marlot a ensuite évoqué la position de la conférence des bourgmestres et des élus de Wallonie picarde. "Comme elle l’a décidé le 1er avril, nous demandons aux autorités régionales de reporter l’examen du projet déposé par Elia dans la mesure où les résultats des études devront être préalablement connus avant toute décision sur ce dossier. Par cette motion, nous voulons réaffirmer la priorité absolue accordée à la protection de la santé et au bien-être des habitants."

Le bourgmestre, Luc Vansaingèle (PS), a rappelé lui aussi que la conférence des bourgmestres à laquelle il a participé s’était positionnée. "Il est évident que cette motion vient en appui de l’intervention de la conférence des bourgmestres à laquelle j’ai pris part. On ne peut donc que suivre cette motion et l’adopter."