Le débat sur la réouverture des terrasses a fait son chemin jusqu’au conseil communal de Beloeil. C’est Cécile Chevalier (Pour l’avenir) qui a questionné la majorité sur les mesures prises pour favoriser le retour aux affaires des cafetiers dans de bonnes conditions.

"Si la situation sanitaire le permet, les terrasses des restaurants et cafés rouvriront le 8 mai. Nous sommes naturellement ravis. Malheureusement, les bars et restaurants de la commune, pour certains, n’ont qu’une petite terrasse ou parfois pas du tout. De plus, ils seront tributaires de la météo. Avez-vous prévu des initiatives afin de pouvoir les aider ? Si oui, lesquelles ? Avez-vous contacté les commerçants concernés par cette nouvelle mesure en vue de pouvoir les aider au mieux ?"

La conseillère et son groupe invitent la majorité à mettre en place un plan terrasses. "Avec par exemple un réaménagement temporaire de la voirie aux heures d’affluence dans les bars et restaurants ou encore l’octroi d’une prime pour disposer de tonnelles, de parasols, des chauffe-terrasses. Le but étant de maximiser leur terrasse pour ainsi permettre à ces restaurateurs et tenanciers de se rapprocher au maximum de leur capacité en salle, voire plus si c’est possible."

L’échevin en charge de l’économie locale, Anthony Basilico (L’Essentiel), a répondu que tout comme l’année dernière, ses services avaient répondu favorablement aux demandes introduites concernant l’installation de terrasses sur le domaine public.

Plan de relance

"Nous essayons de venir en aide de la meilleure façon qu’il soit, en fournissant de la signalisation. Du matériel est mis à disposition des cafetiers, comme des barrières, afin d’assurer la sécurité des clients. Nous avons été contactés par plusieurs d’entre eux et ils sont prêts à recevoir les clients avec impatience. D’autres sont moins convaincus et attendent d’en savoir plus sur les heures d’ouverture et les protocoles. Pour certains, il n’y a pas de solution à l’heure actuelle. Comme l’a souligné le Premier ministre, des aides supplémentaires seraient prévues pour les établissements qui n’ont pas la possibilité d’installer de terrasse, mais à ce stade, nous n’avons pas encore d’informations à ce sujet en Wallonie. Avec le service économie, nous travaillons à un plan de relance au niveau local pour dynamiser le déconfinement."

Cécile Chevalier a repris la parole. "Je comprends que vous répondez bien aux demandes mais vous n’allez pas de l’avant et vous ne contactez pas directement les tenanciers, tous les professionnels du secteur qui sont dans l’incertitude pour le moment. Le sens de ma question était de savoir si un plan leur était proposé."

Il faudra donc attendre pour voir ce que le service économie et l’échevin vont mettre en place.