Dans quelques semaines, la polyclinique de Beloeil deviendra une réalité. Pour rappel, l’ancien hôpital de la cité des princes est aujourd’hui en vente. "Il y avait une clinique privée à cet endroit il y a longtemps. Elle avait été rachetée par le RHMS, un des groupes constitutifs d’EpiCURA et cet hôpital a fonctionné jusqu’à récemment puisque le déménagement de la dernière unité de revalidation s’est réalisé en 2020. Nous avons décidé de centraliser tous les services de revalidation sur le site de Baudour", confie François Burhin, directeur général d’EpiCURA.

Pour réaliser sa polyclinique, EpiCURA a racheté l’ancienne agence Belfius située en plein centre de Beloeil. "On a démarré les travaux pour faire de ce site un espace ultramoderne et adapté, poursuit François Burhin. On y retrouvera des espaces de consultation, la kiné et la revalidation ambulatoire."

Désormais, EpiCURA cherche donc à vendre l’ancien hôpital ou du moins son terrain. Mais trouver le bon amateur ne sera pas simple. "Les acquéreurs d’anciens hôpitaux ne courent pas les rues. Il faut être collectionneur, sourit François Burhin, qui ne désespère toutefois pas de voir l’ancien hôpital trouver une nouvelle affectation.

"Le permis a été obtenu et les entreprises désignées. Les travaux vont débuter et ils devront être terminés à la fin de l’année, indique Dominique Tesse, directeur des infrastructures chez EpiCURA. On y retrouvera donc six ou sept cabinets de consultation, de la kiné plus un centre de radios pour l’orthopédie. Un ascenseur permettra de desservir le premier étage et le site bénéficie aussi d’un beau petit parking à l’arrière pour permettre aux patients d’accéder facilement aux locaux. Ce sera une belle polyclinique."

Le but sera donc de développer les consultations sur ce site, avec également un appareil de radiographie pour augmenter l’offre dans la région. Beloeil se situe à mi-chemin entre Ath et le Borinage. Il faut savoir qu’au niveau de la population de Beloeil, un tiers des patients se rend à Ath, un tiers à Tournai et le dernier tiers dans le Borinage.