Qui a dit que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique ? A Bernissart, au niveau du groupe 6tem-ic, une branche "jeunes" est en tout cas en train de voir le jour. Pour Didier Delpomdor, chef de file, il s’agissait de répondre à une demande.

"Ces dernières semaines, j’ai été contacté par plusieurs jeunes dont le souhait est de s’impliquer dans la vie communale. Le groupe 6tem-ic a entendu ce besoin des jeunes en leur ouvrant les bras et en les soutenant dans leurs initiatives. En tant qu’éducateur et en connaissance de cause, je pense qu’il est grand temps que la jeunesse de notre entité puisse s’affirmer. Nous avions comme projet de lancer notre branche jeunes et son moment est venu."

Valérie Dosogne, une des jeunes à l’initiative de cette branche, précise qu’un questionnaire a été lancé il y a quelques jours pour donner la parole aux jeunes des 5 villages de l’entité. "Nous leur demandons si la crise a changé leur manière de voir les choses, ce qu’ils changeraient après la crise et ce qu’ils auraient voulu mettre en place s’ils avaient pu s’impliquer dans la vie communale depuis un an. L’objectif de ce questionnaire est d’écouter leurs doléances pour amener des projets et être plus proches de la jeunesse de notre entité."

Plus de soixantaine réponses ont été recueillies en quelques jours. C’est encourageant, car Valérie trouve qu’il n’y a plus cet esprit jeunes dans les villages.

"La mentalité a changé ces dernières années. Il n’y a plus beaucoup de solidarité. La crise nous a permis de prendre conscience de l'importance des valeurs humaines. J’ai pris contact avec Didier pour lui demander quels projets 6tem-ic comptait mettre en place avec les jeunes. Je l’ai senti à l’écoute, jouant modestement son rôle d'éducateur. D’autres jeunes voulaient effectuer la même démarche que moi et après seulement quelques semaines, nous avons ainsi constitué un premier groupe afin de mettre en place des projets qui pourront améliorer le bien-être physique et surtout psychologique des jeunes. 6tem-ic nous écoute et nous donne la possibilité de développer nos idées avec beaucoup d'autonomie mais surtout en respectant les différences et l'emploi du temps de chacun."

Ce groupe réfléchit à la planification de futures actions malgré les maigres possibilités dues au confinement. "Notre première idée a été la réalisation d’un questionnaire pour prendre le pouls auprès des jeunes de 16 à 35 ans, reprend Valérie. Nous sommes persuadés que chacun des jeunes de nos villages pourrait apporter sa pièce à l'édifice et que beaucoup de jeunes ont de très bonnes idées. Nous invitons tous les jeunes motivés de nos 5 villages à nous rejoindre et à venir partager les projets, les idées."

Vous pouvez toujours compléter le questionnaire sur www.6tem-ic.be/jeunes

Par ailleurs, une séance d’information en ligne se tiendra le mercredi 24 mars à 18 h. Pour y participer, envoyez un mail à jeunes@6tem-ic.be