On le sait, une compensation fiscale est octroyée aux communes qui suppriment ou allègent pour l’exercice 2021 certaines taxes et redevances touchant des commerces et des entreprises ayant été impactés par la crise sanitaire. C’est le cas de Bernissart.

"Concernant notre commune, plusieurs taxes peuvent être annulées ou allégées, a indiqué Véronique Bilouet, directrice générale. Il s’agit de la taxe sur la collecte et le traitement des déchets ménagers et commerciaux assimilés, de la taxe sur les prestations d’hygiène publique, sur la force motrice, sur les agences de paris aux courses, sur les enseignes et publicités assimilées, sur les panneaux publicitaires, sur les dancings et sur les friteries."

A noter que pour les dancings, une autre procédure pourrait être d’application via la Région wallonne. Il faut encore attendre.

"Le plafond de compensation des pertes de recettes fiscales accordé par la Région à Bernissart est de 18 815 €, a encore précisé Véronique Bilouet. En supposant que l’ensemble des commerces et entreprises soient totalement fermés sur l’ensemble de l’année 2021, l’impact financier maximum serait de 53 285 €. Mais ces commerces ne devraient pas être fermés toute l’année. Ici, nous appliquons un allègement de 2% par semaine d’inactivité."

Pour Roger Vanderstraeten (PS), le bourgmestre, "cette manière de fonctionner est ainsi équitable pour tous. Tout le monde est sur un même pied."