Le centre omnisports du Préau (COP) est en travaux depuis plusieurs mois, mi-juin plus exactement. Un chantier relatif à la toiture notamment. Pour rappel, une partie de la toiture de la salle de sport s’était effondrée en 2008. Le chantier consiste donc à refaire la toiture de la salle de sport mais aussi celle des annexes comme le hall d’entrée, les vestiaires et la buvette. La toiture de la piscine, elle, avait déjà fait l’objet de travaux il y a quelques années.

"Les plateformes des annexes comme halls et vestiaires sont finies et donc étanches, indique Kevin Brangers, président du COP. Au niveau de la salle, le démontage de l’ancienne toiture est en cours. Avec la crise sanitaire et quelques petits imprévus, le nouveau planning prévoit la fin des travaux de toiture pour fin mars."

Le revêtement de la salle de sport a lui aussi été démonté en 2020 et sera complètement remplacé. Avec cette réfection, une menace pesait sur l’utilisation de la salle par les clubs durant cette saison 2020-2021 mais de toute façon, les compétitions sont à l’arrêt suite à la crise sanitaire et il ne faut donc pas chercher de solution provisoire pour recaser les clubs dans d’autres salles.

"Le projet pour le revêtement est en cours. Un premier rendez vous sur place a eu lieu. On se dirige vers du Taraflex, confie Kevin Brangers. On attend un retour d’Ideta pour ce dossier revêtement. Certes, l’annulation des compétitions sportives nous permet d’aborder le chantier plus sereinement, mais on ne se refugie certainement pas derrière ça pour modifier les échéances. On fait en sorte que les deux dossiers, à savoir les toitures et le revêtement, s’enchaînent pour que l’outil soit mis à la disposition des clubs le plus vite possible."

Le COP englobe aussi la piscine, dont les portes doivent malheureusement rester fermées depuis un moment. Une situation qui risque de durer.

"Pour la piscine, il n’y a pas de réouverture prévue actuellement, confirme ainsi le président du COP. Les écoles étant en code rouge, elles ne peuvent pas fréquenter la piscine. Vu qu’elles constituent notre principale clientèle, il serait donc impossible financièrement de reprendre à l’heure actuelle sans elles."

Bref, il faudra patienter.

© DR