Solange Lecomte continue dans l’innovation. "Voilà quelques années que j’étudie un concept de vêtements taille unique pour s’adapter à la morphologie de chaque femme."

Cette Bernissartoise, qui a notamment créé la marque de bijoux fantaisie Sosol and Sea, est une styliste au parcours atypique.

Fan de voyages, Solange est branchée environnement et développement durable, n’hésitant pas à mener quelques combats et à dénoncer des dérives quand elle l’estime nécessaire. Les travers du milieu du stylisme ne la laissent donc pas indifférente, qu’il s’agisse des mannequins transformés en objets calibrés, de la compétition rude et permanente entre créateurs, du manque de scrupules quant aux méthodes de production ou à la provenance des matières premières.

Ce n’est donc pas un hasard si elle a entrepris un baccalauréat en agronomie à Ath qui l’a amenée à travailler pour une ASBL active dans la protection et l’éducation à la nature, l’environnement et le développement durable.

Au milieu de ses combats écologiques, elle trouve le temps de créer des bijoux semi-précieux en accordant une attention particulière aux pierres, métaux et perles employés mais aussi à la rémunération et aux conditions de travail de l’atelier avec lequel elle travaille depuis plusieurs années à Tunis. Ses créations plaisent et sont aujourd’hui revendues par une trentaine de petites boutiques belges, luxembourgeoises et françaises, territoires d’outre-mer compris.

Au fil du temps, Solange a approfondi ses recherches sur la fast fashion et ses ravages. Ses impressions de jeune styliste se sont confirmées, ses convictions se sont renforcées : et si après les bijoux Sosol and Sea, on créait les vêtements Sosol and Sea ?

Dans le projet qu’elle souhaite mettre en musique désormais, Solange joue avec ses vêtements la carte de la pérennité. Ses vêtements se veulent aussi évolutifs. La pièce maitresse, pour le plus grand bonheur de l’environnement, restera plus longtemps dans le dressing des acheteuses, mais rien ne les empêchera d’accessoiriser leur tenue via les ceintures adaptées aux vêtements et bijoux Sosol and Sea qui eux, continueront d’évoluer au fil des saisons et tendances de la planète mode. Du prêt-à-garder, en quelque sorte, pour collectionner plutôt que d’emmagasiner les vêtements jusqu’à l’overdose.

Ceinture révolutionnaire

Mais comment, techniquement parlant, atteindre cet idéal ? "Tout d’abord avec une taille universelle, explique la créatrice. Ensuite, des coupes fluides mais ceinturées, dans des tissus pas nécessairement élastiques mais qui, par contre, résistent aux lavages répétés et à l’usure. Et à l’aide d’une ceinture révolutionnaire."

But du jeu : s’adapter à toutes les morphologies. L’astuce ? En réalité, trois ceintures qui créent de jolies pinces plates lorsque la taille est plus fine sans le moindre coup de ciseaux, ni fil ni aiguille.

En matière d’éthique, Solange s’engage à une transparence totale quant à la provenance des composants des vêtements Sosol and Sea, avec aussi le souci de se fournir, de produire et de revendre dans des conditions éthiques et respectueuses pour toutes les parties.

10 000 €

Pour mener à bien son projet, Solange Lecomte vient de démarrer une campagne de levée de fonds. "Ce projet me tient vraiment à cœur et je lance un crowdfunding, un financement participatif. L’objectif est que des particuliers investissent dans mon projet", indique Solange.

En 45 jours, elle espère lever 10 000 €, qui lui permettront de lancer une collection automne-hiver de la filière textile.

Vous pouvez témoigner votre soutien au projet en faisant un don 5 €, en commandant des bijoux ou en précommandant les vêtements Sosol and Sea printemps-été 2021.

Solange entend bousculer les codes de consommation en matière de mode, avec en toile de fond la lutte contre les surstocks dans les boutiques revendeuses mais également la possibilité pour les femmes de garder et de porter leur tenue préférée le plus longtemps possible.

"Par exemple avant, pendant et après une grossesse ou une importante variation de poids, assure-t-elle. Une frange importante de la population se questionne comme moi sur ces aspects d’équité, d’écologie et de durabilité. J’ose croire que ces personnes attendent ce type d’opportunité, une mode réfléchie et prêt-à-garder, pour s’affranchir de la fast fashion."

Rendez-vous sur https://fr.ulule.com/sosol-and-sea/ mais également sur Facebook Sosol and Sea ou encore sur www.sosolandsea.com

© Boidron