Beloeil - Péruwelz - Leuze Plusieurs pistes d’affectation existent pour la salle d’attente.

En entrant dans la salle d’attente de la gare, habituellement fermée au public, c’est un peu séquence nostalgie. Beaucoup de personnes présentes ont usé leurs chaussures dans cet espace en attendant leur train. Aujourd’hui, les portes sont closes et les guichetiers sont partis. "Quand il fait froid, on doit attendre dehors et on se les gèle", indique cette jeune fille.

Des étudiants n’hésitent d’ailleurs pas à demander aux employées de Berni repasse s’ils peuvent venir s’abriter. Cette entreprise de repassage demeure aujourd’hui la seule forme de présence humaine sur le site de la gare. Pour de nombreux intervenants, rouvrir la salle d’attente réduirait le sentiment d’insécurité. Mais quelle pourrait être la future affectation de cette salle d’attente ?

" Il y a clairement une frustration des voyageurs par rapport à l’inconfort engendré par la fermeture de la salle d’attente", souligne Nicolas Rochet, représentant d’Espace environnement, association mandatée par le Gal des Plaines de l’Escaut. "Quand vous devez attendre sous la pluie, ce n’est pas gai. Les gens ont besoin d’un endroit sécurisé et chaud. Maintenant, ils sont conscients que la SNCB ne va pas réinvestir dans les guichets et rouvrir la salle d’attente. Mais l’option, c’est de diversifier les partenariats. La SNCB n’est ainsi pas fermée à une convention d’utilisation pour l’exploitation des lieux."

D’autres gares , comme à Soignies ou à Court-Saint-Étienne, ont fait l’objet de projets originaux, comme l’installation d’une librairie gourmande par exemple.

"Il a été question de commerces, de cafés, d’espace de coworking et de salle de réunion pour les associations", explique Hélène Wallemacq, échevine à Bernissart. "C’était enrichissant. Les problèmes et critiques sont sortis, mais aussi des pistes de solution et même des rêves, ce qui n’est pas interdit. Une représentante d’Ideta était présente et elle va nous éclairer sur les projets qui pourraient faire l’objet de subventions, par exemple dans le cadre du programme communal de développement rural."