Le chef de file du groupe 6tem-ic, Didier Delpomdor, a pris connaissance de l’avis favorable sous conditions remis par le collège bernissartois à propos de la demande de la société Happy Dogs basée à Blaton, avis qui stipule que le nombre maximal de chiens ne devra pas excéder 30 adultes. Or, selon lui, les gens ont parfois tendance à faire l’amalgame entre le collège et le conseil communal.

"Je rappelle qu’il faut bien distinguer les deux, souligne-t-il. Il y a d’un côté le collège avec le bourgmestre et les échevins et de l’autre l’ensemble du conseil communal dont nous faisons partie. Et nous, à savoir les trois représentants du groupe 6tem-ic siégeant au conseil communal, nous tenions à réaffirmer notre opposition par rapport au projet de cette société."

Selon Didier Delpomdor, l’avis émis par le collège occulte quelques éléments importants. "Oui, comme le passif de cette société et les nombreux témoignages de riverains et d’autres personnes faisant état de problèmes liés à cet élevage. Des pétitions ont d’ailleurs circulé aussi."

Le chef de file du groupe 6tem-ic précise également que la procédure n’est pas encore arrivée à son terme. "Les ministres Céline Tellier et Willy Borsus peuvent encore avoir leur mot à dire. De notre côté, nous travaillons sur ce dossier afin de réunir un maximum d’éléments pour dénoncer ce projet."