Le collège de Bernissart remet donc un avis défavorable à propos de la demande d’Happy Dogs à Blaton.

Parmi les arguments retenus, le collège estime que"le projet, étant situé en zone forestière et en zone agricole, nécessite donc une dérogation au plan de secteur, celle-ci n’est pas motivée. En termes de bien-être animal, le collège souhaite que ce genre d’exploitation ne soit pas autorisé au vu du nombre excessif d’animaux qui y seraient détenus. En ce qui concerne les autres conditions d’exploitation, le collège s’en remet à l’avis du SPW Agriculture, Ressources naturelles et Environnement, qu’il considère plus compétent."

Le collège a effectué la synthèse de toutes les réclamations reçues à propos de cet élevage (232 courriers de réclamations et observations, dont une pétition en ligne de 51 027 signatures, une pétition écrite de 62 signatures, un courrier cosigné par 64 personnes et une pétition de 5 307 signatures datant de 2016).

"La suite de la procédure est maintenant de la responsabilité du SPW Agriculture Ressources naturelles Environnement qui doit rassembler les avis d'autres structures spécialisées dans différents domaines comme la gestion de l'eau, des forêts, et qui, sur base des informations techniques variées reçues, doit aussi émettre un avis. Ensuite, le SPW transmettra son avis au collège communal qui devra prendre la décision d'accepter ou pas l'obtention de ce permis unique", souligne Maud Wattiez (Ecolo), échevine en charge de l’environnement et de la communication.