Beloeil - Péruwelz - Leuze Un recensement est organisé pour mieux les localiser sur carte.

Le Gal (groupe d’action locale) des Plaines de l’Escaut et la Fondation rurale de Wallonie organisent une cartopartie ce samedi 8 juin à Blaton dans le but de cartographier les fameuses crêtes à cayaux, ces murs de pierres sèches élevés sans mortier. Cette technique tout à fait particulière est depuis novembre 2018 reconnue par l’Unesco au titre de patrimoine immatériel de l’humanité.

"Avec les participants, nous rendrons visibles ces murs sur Internet en les répertoriant dans OpenStreetMap, le Wikipédia de la cartographie", confie Pierre Delcambre, coordinateur du Gal.

Crêtes à cayaux, c’est le nom donné à Blaton à ces murs qu’on trouve ailleurs en Wallonie ou dans de nombreux autres lieux en Europe. "Ces murs font l’objet d’une valorisation et ont été restaurés depuis presque 20 ans dans le cadre de l’opération de développement rural à Bernissart. À ce jour, il n’existe pas de cartographie précise de ces murs", fait remarquer Pierre Delcambre. "OpenStreetMap est une carte collaborative sur internet. Elle permettrait de rendre visibles sur carte les crêtes à cayaux. "

Les participants à la cartopartie seront donc invités à compléter cette carte. Chacun peut y contribuer facilement. "Pas besoin d’être un pro de l’informatique pour participer. Il suffit d’être un peu curieux", assure ainsi Pierre Delcambre. "Nous irons d’abord dans les rues de Blaton avant de revenir à la salle des 3 canaux pour encoder les murs. Si vous disposez d’un ordinateur portable, n’hésitez pas à le prendre. "

Cette activité se déroule dans le cadre du projet de coopération du Gal avec ses partenaires français.

Les habitants de toutes les communes du parc naturel sont invités à cette opération qui se déroulera de 9 heures à 12 heures ce samedi 8 juin. La participation est entièrement gratuite. Infos au 069/77 98 10 ou via pdelcambre@pnpe.be.