Le pont de la Bush, entre Blaton et Harchies, continue à faire parler de lui à travers une pétition initiée par le groupe d’opposition 6tem-ic et son chef de file au conseil, Didier Delpomdor, visant à la reconstruction de ce pont qui reliait les deux villages.

Philippe Henry, ministre wallon de la Mobilité, a annoncé tout récemment que la reconstruction du pont n’est pas à l’ordre du jour.

“Le 26 avril dernier, suite aux diverses interpellations des citoyens, le chef de file 6tem-ic, Didier Delpomdor, a sollicité le député wallon Hervé Cornillie pour interroger le ministre de la Mobilité, Philippe Henry, afin de relancer le débat et d’envisager la reconstruction du pont”, expliquent les initiateurs de la pétition.

Le ministre Henry avait répondu que “la commune de Bernissart a la particularité d’être traversée par le canal Nimy-Blaton-Péronnes. Le pont du Risque-à-Tout, plus connu sous le nom de pont de la Bush a effectivement été démoli pour cause de vétusté.”

Pas de budget

Il avait aussi souligné que “l’évolution de la circulation telle qu’elle est observée depuis la mise hors service et la démolition du pont ne fait pas apparaître de nécessité évidente de reconstruction d’un nouveau pont. Dès lors, et compte tenu des autres priorités budgétaires qui sont présentes en matière d’entretien des ouvrages d’art du réseau wallon, la reconstruction de ce pont n’est pas programmée dans les prochaines années. Historiquement, trois ouvrages permettaient le franchissement du canal dans un intervalle de 3,5 kilomètres. À ce jour, les deux ponts restants permettent ainsi aux habitants d’Harchies de franchir le canal pour rejoindre Blaton.”

Bref, cette reconstruction n’est pas une priorité. Malgré tout, les pétitionnaires espèrent faire changer le cours des choses. “Une pétition antérieure avait été menée en 2016. Cette nouvelle pétition nous permettra, avec le soutien de tous, de sensibiliser le ministre wallon de la Mobilité à la reconstruction du pont.”

6tem-ic transmettra cette pétition au ministre via Hervé Cornillie.