Une plantation participative aura lieu le 18 décembre prochain à partir 09h00 à la rue Risque-à-tout à Quevaucamps, sur un terrain jouxtant le cimetière du village et ce, afin d’y créer un verger conservatoire. Par le terme « conservatoire », on entend la réintroduction d’essences de fruitiers ayant quasiment disparues et qui sont originaires pourtant de notre région. Ce sont des variétés de poires (principalement), de pommes, de prunes et de cerises qui ont été créées entre les années 1700 et 1900. Menacées de disparition, il n’en reste que quelques exemplaires dans nos contrées. Pourtant, l’avantage de ces fruitiers est qu’ils sont accoutumés à notre climat et résistants aux maladies et ce, sans pour autant que l’on fasse appel à l’utilisation de pesticides. De plus, leur goût est exceptionnel en bouche pour les chanceux qui ont pu en manger !

Ainsi, ce sont près d’une centaine de plants d’arbres fruitiers qui seront placés en terre afin qu’ils y développent des racines. Avec ces plantations, la volonté est de faire de ce verger, d’environ un hectare, un site unique en Wallonie, qui sera pour d’autres espaces verts et jardins une source de nouveaux greffons. Par ailleurs, les porteurs du projet souhaitent faire de celui-ci un exemple en matière d’écoresponsabilité. Pour y parvenir, une gestion écologique et citoyenne, avec l’implication de la population, se concrétisera prochainement notamment avec le placement de nichoirs, la réalisation de diagnostics sur la biodiversité et l’introduction du concept d’écopâturage, avec du bétail qui luttera contre les campagnols et réduira donc les frais d’entretien.

Cet écrin de verdure sera également un lieu de formation où petits et grands pourront profiter du retour d’expériences des partenaires de l’initiative. Ajoutons que les habitants pourront, d’ici quelques temps, une fois que les arbres auront poussé, récolter les fruits directement sur les branches des anciens plants, qu’ils ont autrefois mis en terre. La création du verger conservatoire était aussi l’opportunité de créer, à front de rue, un petit parking avec des emplacements pour les personnes à mobilité réduite. Cette future zone de stationnement permettra d’assurer une certaine facilité aux visiteurs du verger.

Ce beau projet, unique dans notre région, s’inscrit dans le cadre du Programme de Développement Rural de Beloeil. Celui-ci a pu se réaliser grâce au concours de partenaires comme la Fondation Rurale de Wallonie, le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut, Un Arbre pour la Wapi, Diversifruits, la Commune de Beloeil et les citoyens de l’entité.

Si le projet vous intéresse, il est souhaitable de vous inscrire au préalable auprès de Madame Joséphine Martin soit en téléphonant au 0483/60.85.21, soit par email à jmartin@pnpe.be . Vu le contexte sanitaire et pour la sécurité de tous, le port du masque sera obligatoire conformément aux dispositions gouvernementales. Il vous sera également demandé de ne pas oublier vos bottes, vos gants de travail, vos bêches, vos pelles, vos vêtements de jardinier et surtout, votre bonne humeur !